Cloud28+ : les Pages Jaunes européennes des services Cloud

CloudDSI
3 16 Donnez votre avis

Initié par HP, le catalogue de services Cloud européen Cloud28+ veut simplifier l’accès au Cloud pour les PME. Déjà riche de 300 offres, le catalogue vise les 1 000 services compatibles Openstack répertoriés pour son lancement en décembre.

Quel service Cloud choisir ? Où s’adresser pour dénicher les offres? Pas toujours facile pour une entreprise, et moins encore pour une PME, de s’y retrouver. Et trois ou quatre requêtes sous Google ne sauraient suffire. D’où l’idée de la plateforme européenne Cloud 28+ (référence aux 28 pays de l’UE), initiée dès 2014 par Xavier Poisson, vice-président HP Helion pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique: « Plus qu’une place de marché, Il s’agit d’un annuaire européen sous forme de catalogue de services souhaitant mettre en relation des fournisseurs et des entreprises, mais aussi les fournisseurs entre eux, et les entreprises entre elles pour partager leurs expériences. Cloud 28+ est une communauté ouverte de Service Providers, de distributeurs, d’éditeurs, de revendeurs, de développeurs et d’organismes publics. »

Autre dimension intéressante de cette communauté, les prestataires peuvent aussi se rencontrer pour apporter des solutions complémentaires : un tiers de confiance ou de la santé dans tel pays complétant ainsi son offre de stockage dans un autre pays, par exemple.

1 000 services Cloud européens dès décembre

Xavier Poisson
Xavier Poisson

En l’état actuel, le site permet d’afficher les services détaillés, avec la possibilité de contacter le fournisseur par e-mail ou d’arriver en un clic sur le site Web du fournisseur. Toutefois, divers comités ont été mis en place pour travailler à la finalisation du modèle. « Cloud 28+ s’oriente a priori vers une organisation à but non lucratif, de type “foundation”. L’une de nos commissions travaille sur le sujet », explique Xavier Poisson. De même, les fournisseurs proposeraient gratuitement leurs services sur le site, mais ce point est également à l’étude.

Bien que le projet ait été initié en 2014, le lancement officiel de Cloud 28+ est planifié pour décembre 2015. L’objectif de 200 services disponibles pour le lancement est d’ores et déjà dépassé, puisque Cloud 28+ en contient déjà 300, proposés par 110 sociétés européennes membres. Xavier Poisson a donc revu ces ambitions à la hausse: « Pour le lancement, nous visons les 1 000 services Cloud, 250 membres et 1 000 utilisateurs ! »

La confiance avant tout

Parce que la confiance est au cœur de cette problématique de Cloud, chaque service doit être décrit précisément selon une grille dont tous les critères doivent être renseignés (prix, services précis inclus, services optionnels…) afin l’entreprise cliente puisse comparer. Ce qui donne naissance à une fiche détaillée pour chaque service Cloud 28+. Et surtout, les aspects réglementaires sont également mentionnés

La communauté vient par ailleurs d’annoncer que les membres de Cloud 28+ accèdent gratuitement au programme de certification EuroCloud Star Audit (ECSA), favorisant encore la confiance et la transparence aussi bien pour les clients que pour les Service Providers. Chaque service se voit alors attribuer 3, 4 ou 5 étoiles selon son degré de maturité (et cela porte sur toute la chaîne du service). De plus, les membres bénéficient d’un support illimité de la part d’Eurocloud.

HP, sinon rien ?

L’une des seules conditions pour intégrer la communauté est la compatibilité du service avec HP Helion Openstack, l’implémentation Openstack du géant californien. HP se défend de toute mainmise sur la communauté, et affirme n’être que l’un des membres Cloud 28+, même s’il sponsorise le projet depuis un an et que la plateforme tourne sous sa solution. « Cette compatibilité Openstack est une garantie et renforce aussi la confiance des entreprises pour ces services Cloud », plaide Xavier Poisson. En attendant, il s’agit d’une compatibilité avec une implémentation HP. Cependant, plusieurs membres européens interrogés (non partenaires HP…) confirment que cette implémentation est l’une des plus proches du Core Openstack, et que cette compatibilité ne leur semble pas constituer une mainmise d’HP sur la communauté.

A lire aussi :

Octave Klaba, OVH : « Vendre de la VM, c’est banal »

Jonathan Le Lous : « OpenStack, le projet Open Source le plus technique depuis Linux »
crédit photo © rangizzz – shutterstock


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur