Colt s’attaque au SD-WAN en Europe

CloudDSIGestion des réseauxOperateursProjetsRéseauxSécuritéVirtualisation
2 16 Donnez votre avis

L’offre de gestion SD-WAN de Colt vise à élargir dynamiquement les capacités réseau des entreprises entre leurs différents sites.

Colt vient d’annoncer étendre son offre de gestion SD-WAN (software-defined wide-area-network) aux 13 pays qu’il couvre en Europe (Royaume-Uni, France, Allemagne, Espagne, Portugal, Italie, Pays-Bas, Autriche, Suisse, Danemark, Suède et Irlande). Cette offre de gestion hybride du réseau d’entreprise « permettra aux clients de faire face aux exigences réseau de la future économie numérique, en combinant des connexions de données dédiées avec des liens à haut débit à faible coût dans leur WAN », propose l’opérateur d’infrastructures.

Rappelons que le SD-WAN permet aux entreprises de déporter certains services, comme l’e-mail ou la navigation web, sur le réseau Internet afin de soulager les liens MPLS réservés aux applications critiques. C’est aussi un moyen de disposer rapidement de capacités supplémentaire de bande passante à des coûts modérés tout en limitant les besoins de gestion. Il suffit alors aux organisations de s’adresser à leur fournisseur d’accès Internet et d’utiliser des services VPN (via des tunnels IPSec) pour la sécurisation des données. Le SD-WAN permet de gérer les usages entre Internet et MPLS, voire de les automatiser selon le profil de l’application.

Le SD-WAN dans 30% des entreprises en 2019

Colt entend proposer une offre souple et dynamique en s’appuyant sur les technologies de virtualisation du réseau. L’opérateur britannique propose de délivrer le service comme du NFV, une fonction réseau virtualisée. Ce qui facilite le déploiement du service et permet d’y accéder à la demande. A condition que les équipements sur site des clients soient compatibles avec le mode multi-tenant de la solution. La centralisation de la gestion du réseau entre les différents sites de l’entreprise sonne ainsi comme un gage d’optimisation du coût d’exploitation. La configuration du réseau hybride peut ainsi être assurée par l’entreprise depuis la plate-forme dédiée, ou bien par Colt à travers ses services managés.

Aujourd’hui, environ 70% des entreprises européennes confient la fourniture et la gestion de leur WAN à l’opérateur de service. Le SD-WAN leur permet de reprendre, en partie, la maitrise de leur réseau de manière accessible et économique. Une perspective qui séduit. Selon le cabinet Gartner, 30% des entreprises utiliseront des solutions SD-WAN intersites d’ici 2019. Voire 98% selon IDC. Contre moins de 1% aujourd’hui. D’ici là, Colt aura élargie son offre de gestion du réseau hybride à de nouveaux territoires. Toujours sans préciser lesquels. Aujourd’hui, l’opérateur déploie son réseau dans 28 pays en Europe, Asie et Amérique du Nord.


Lire également
Les entreprises françaises s’intéressent au SD-WAN… sans le savoir
Les trois avantages du SD-WAN selon Verizon
Pierre Langlois, Silver Peak : «Le SD-WAN remplace le MPLS»

crédit photo © Wright Studio – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur