TSA Randomizer, la note salée d’IBM pour une app iPad basique

AppsDéveloppeursDSIMobilitéOS mobilesProjetsTablettes
2 11 Donnez votre avis

La TSA a mis au point une application iPad chargée de diriger de manière aléatoire les passagers lors des contrôles dans les aéroports. En contrat avec IBM, le coût de cette application fait polémique.

L’affaire commence à prendre de l’ampleur aux Etats-Unis. La TSA (Transport Security Administration) dispose d’une application sur iPad (nommée « TSA Randomizer ») dans certains aéroports américains pour réguler les queues lors des contrôles de sécurité des passagers. En clair, l’application est chargée de dire si la personne va dans la ligne où les contrôles seront plus poussés ou une autre avec des inspections classiques. Un système aléatoire (droite/gauche) qui répond à plusieurs objectifs : avoir un effet dissuasif sur les terroristes, éviter des problèmes de discrimination, fluidifier les files d’attentes en période d’affluence le matin et le soir, etc.

Une réponse à 336 000 dollars

Là où le bât blesse, c’est le prix payé par la TSA pour réaliser cette application. Un développeur, Kevin Burke, a recherché dans un premier temps qui était le prestataire pour le développement de cette application. Une recherche rapide sur Google lui a donnée la réponse : IBM. Seconde étape, il a réclamé des précisions sur ce contrat et plus spécifiquement sur la création du TSA Randomizer et son coût. La réponse des autorités a été relativement rapide et on peut lire dans une lettre que le montant payé par l’administration est de 336 413,59 dollars.

Un journaliste au Time, Pratheek Rebala, va même plus loin sur Twitter et considère que le projet (comprenant 9 contrats) a un coût global de 1,4 million de dollars. Les données sont publiques et disponibles à cette adresse. Difficile cependant de déterminer ce que regroupe ce projet comme l’indique Kevin Burke. « Il peut s’agir de l’application pour iPad, des achats d’iPad ou du développement de plusieurs applications pour iPad. »

La TSA confirme un coût de 47 000 dollars

La TSA est sortie de sa réserve pour expliquer à nos confrères de Mashable que le montant payé pour réaliser cette application est de 47 400 dollars, soit une partie des 336 000 dollars cités par Kevin Burke. Un porte-parole de l’administration n’a pas souhaité détailler le reste du contrat. Il n’empêche, même à 47 000 dollars, la note est encore salée pour certains commentateurs. Nos confrères de Mother Jones n’hésitent pas à dire que la TSA inaugure un nouveau taux horaire pour coder. Kevin Burke estime lui que pour un débutant, ce développement ne devrait pas prendre au mieux plus de 1 journée. En tout cas, plusieurs développeurs se sont déjà proposés de travailler pour la TSA pour des tarifs beaucoup plus raisonnables.

A lire aussi :

Facebook ferme Parse, sa plateforme de développement mobile

Samsung et Oracle s’allient autour des applications mobiles business

Crédit Photo : Arina P Habich-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur