Un compilateur Fortran Open Source pour LLVM

DéveloppeursEditeurs de logicielsLogicielsOpen SourceProjets
4 13 Donnez votre avis

Un dérivé du compilateur PGI Fortran sera livré en Open Source, sous l’impulsion du département américain de l’énergie et de Nvidia.

Le département de l’énergie américain s’associe avec Nvidia pour proposer un compilateur Fortran dédié à la suite d’outils LLVM. L’objectif est de mettre au point un compilateur Fortran capable d’exploiter la puissance des GPU, et qui sera accessible sous licence Open Source.

Le Fortran reste particulièrement populaire dans le milieu scientifique, et plus globalement partout où des calculs doivent être effectués. Les GPU sont pour leur part massivement utilisés au sein des supercalculateurs, où leur capacité à effectuer des calculs en parallèle sur de larges ensembles de données permet de booster la puissance des clusters.

Dans ce contexte, l’ajout d’un compilateur Fortran à la suite LLVM, qui propose déjà des compilateurs C et C++, est donc logique… tout comme l’est le rapprochement avec Nvidia.

Rappelons en effet que la société est maintenant propriétaire de PGI, éditeur proposant des compilateurs C, C++ et Fortran capables de tirer parti de la puissance des GPU. C’est donc un dérivé de PGI Fortran qui sera proposé ici sous licence Open Source.

Fortran… et Power

Il est à noter que ce compilateur ne sera pas uniquement accessible sur les machines ‘x86+GPU’. IBM indique ainsi que cette solution sera disponible sur les serveurs de la famille OpenPower, aux côtés de compilateurs C et C++ sur base LLVM.

Là encore, cette annonce n’est pas le fruit du hasard. Les laboratoires nationaux Lawrence Livermore, Sandia et Los Alamos, qui vont piloter ce projet de compilateur Fortran, s’intéressent en effet de près à la technologie Power. En particulier le Lawrence Livermore National Laboratory, qui travaille à la mise au point d’un supercalculateur OpenPower de 100 pétaflops de puissance. Voir à ce propos notre article « IBM et Nvidia en charge de 2 supercalculateurs de 150 et 100 Pflops ».

À lire aussi :
Quiz Silicon.fr – La programmation sur Raspberry Pi
Programmation : Xojo passe au 64 bits, au Raspberry Pi et à LLVM
Programmation : Embarcadero met Clang et Windows 10 au cœur de son RAD

Crédit photo : © Julien Eichinger – Fotolia

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur