Des communes boudent l’installation des compteurs Linky

M2MProjetsRégulationsRéseauxSecteur Public
4 23 4 commentaires

Plusieurs communes et collectifs d’habitants disent refuser l’installation des compteurs communicants. Pour ERDF, les autorisations obtenues ne peuvent être contredites.

En cours de déploiement en France, le compteur communiquant Linky d’ERDF, gestionnaire du réseau public de distribution d’électricité, ne fait pas l’unanimité. Inquiets des risques de piratage informatique et des risques éventuels pour la santé, plusieurs conseils municipaux s’opposent au remplacement des compteurs de leur commune par les nouveaux dispositifs, rapporte Le Figaro.

En Gironde, avait déjà constaté 20 Minutes, le conseil municipal de Saint-Macaire refuse l’installation de Linky, et du compteur de gaz Gazpar, lui aussi prochainement déployé. En Franche-Comté, la commune de Larnod a voté une résolution contre le remplacement des compteurs existants par les compteurs Linky. Sur la Presqu’île de Crozon (Finistère), un collectif fait pression sur les élus locaux pour s’opposer à l’installation. Même combat pour le collectif « Stop Linky Finistère », rapporte Le Télégramme. Et d’autres s’inquiètent encore à Cannes-Ecluse, en Seine-et-Marne, selon Le Parisien.

35 millions de compteurs Linky installés d’ici 2021

La loi n’interdit pas formellement le consommateur de refuser l’installation. Cependant « le compteur n’est pas la propriété du client », mais celle des collectivités territoriales qui les concèdent à ERDF, expliquait l’UFC Que Choisir dès 2012. De son côté, ERDF a indiqué cette semaine au Figaro que le projet Linky « est très encadré et a obtenu toutes les autorisations nécessaires à son déploiement ». En conséquence, « aucune délibération locale ne peut contredire les autorisations obtenues ».

D’ici 2021, ce sont 35 millions de compteurs communicants fabriqués par des entreprises sélectionnées sur appel d’offres, qui devraient être installés (gratuitement) chez les particuliers et dans les entreprises en France. Communication par CPL et données cryptées « sur toute la chaîne » sont au programme. Et les données de consommation appartiennent au client.

Lire aussi :

Comment fonctionne Linky, le compteur communiquant d’ERDF

crédit photo © ERDF

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur