Les conteneurs plébiscités, Docker leader incontesté

CloudDéveloppeursDSIProjets
6 38 Donnez votre avis

Une étude met en évidence la rapidité de diffusion de la technologie des conteneurs en entreprises. Docker écrase pour l’instant la concurrence.

Selon une étude conduite par DevOps.com et CusterHQ, 95 % des entreprises intéressées par le devops ont utilisé ou testé les conteneurs au cours des 12 derniers mois. L’étude, menée auprès de 285 professionnels issus du développement, de la production ou d’équipes devops, venant majoritairement d’entreprises de moins de 500 personnes, montre également la domination de Docker, employé par 92 % des personnes interrogées. LXC, la technologie embarquée dans le noyau Linux, et Rocket, le concurrent de Docker conçu par CoreOS, suivent, mais loin derrière.

conteneursLe plébiscite est moins net en matière d’outils d’orchestration, mais Swarm de Docker n’en domine pas moins les solutions alternatives que sont Kubernetes, Mesos, Ansible, Chef ou encore Puppet. Notons que Swarm reste en bêta pour l’instant, Docker recommandant même de ne pas l’utiliser en production pour le moment.

conteneurs swarmSans surprise, les conteneurs sont avant tout employés dans les environnements de développement et de tests (dans 73 % des cas) ou dans des expérimentations permettant d’évaluer la technologie (63 %). Mais près de 40 % des professionnels sondés affirment que les conteneurs sont, au sein de leur organisation, exploités en production. Dans les 12 prochains mois, cette proportion devrait avoisiner les deux-tiers des entreprises, selon l’étude. Les conteneurs doivent aussi gagner du terrain dans l’assurance qualité (les usages passant de 40 % aujourd’hui à 63% d’ici 12 mois). En revanche, les Docker et autre Rocket plafonnent déjà dans les environnements de tests et développement, signe de leur expansion très rapide dans ce domaine. D’ici 12 mois, 76 % des entreprises prévoient de les employer pour ces besoins, seulement 3 points de mieux qu’actuellement.

AWS : trois fois plus d’utilisateurs que Google ou Azure

A une très large majorité (73 %), les entreprises font fonctionner les conteneurs à l’intérieur d’un hyperviseur, preuve qu’à court terme au moins, Docker ou Rocket ne menacent pas les marchés de VMware ou Citrix. Plus d’une entreprise sur 5 fait toutefois fonctionner ses conteneurs dans des environnements non virtualisés.

[Lire notre dossier : Docker, déjà bon pour le service]

Logiquement, juste derrière les déploiements sur les datacenters de l’organisation (à 57 %), AWS domine parmi les acteurs du Cloud où sont déployés les conteneurs. L’activité d’Amazon distance très nettement Google, Rackspace et Microsoft Azure, qui font tous plus de 3 fois moins bien que le leader du Cloud. A noter la bonne performance de Digital Ocean, qui devance les 3 challengers d’AWS sur le sujet de conteneurs.

conteneurs AWSSi la technologie des conteneurs a donc rapidement séduit les informaticiens – en particulier les équipes de développement -, elle reste jeune. Et soulève quelques interrogations. C’est ainsi que 60 % environ des personnes interrogées citent la sécurité comme principal obstacle à l’utilisation des conteneurs en production. Suivent la gestion des données, les aspects réseau, le stockage persistant et le manque de compétences.

A lire aussi :

Red Hat prend fait et cause pour Docker… enfin presque
Docker lève 95 millions de dollars pour parer à la crise de croissance

crédit photo : Serz_72 / Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur