IoT : Contiki 3.0 dynamise les objets connectés

ComposantsLogicielsM2MOpen SourcePoste de travailRéseaux
SensorTag
6 11 Donnez votre avis

Le système d’exploitation Contiki part à l’assaut de la plate-forme SensorTag de Texas Instruments conçue pour l’Internet des Objets.

L’OS Open Source Contiki 3.0 est de sortie. Ce système d’exploitation se veut spécifiquement adapté aux objets connectés, avec des besoins très réduits face à des offres comme Linux. Quelques kilooctets de RAM et quelques dizaines de kilooctets de ROM sont ainsi suffisants pour exploiter cet OS.

Plusieurs nouveautés sont de la partie, à commencer par le support de la plate-forme SensorTag de Texas Instruments. Pour 29 dollars, ce module à connexion sans fil alimenté par batterie intègre un large nombre de capteurs et est aisément extensible. Il est basé sur un microcontrôleur CC2650 architecturé autour d’un cœur ARM Cortex-M3 fonctionnant à 48 MHz, proposant 128 Ko de Flash et 30 Ko de RAM. Le tout avec le support de plusieurs protocoles de communication sans fil : Bluetooth Smart, ZigBee, 6LoWPAN et 802.15.4.

Communication longue distance

Autre avancée, le support du Re-Mote, un module connecté capable de communiquer à courte portée (100 m), comme très longue distance (40 km). Là encore, c’est un microcontrôleur ARM Cortex-M3 signé Texas Instruments qui est aux commandes, le CC2538, assisté du module radio longue portée CC1120.

Notez que Contiki n’est pas seulement conçu pour les objets connectés. Il cible en effet également certains ordinateurs 8 bits des années 1980, qui sont toujours supportés. Les machines à base de puces 6502 d’Apple, Atari ou Commodore sont ainsi prises en charge. Une interface graphique et des applications desktop sont même proposées.

À lire aussi, notre dossier programmation Raspberry Pi :
Raspberry Pi et développement : Apprendre à programmer (épisode 1)
Raspberry Pi et développement : Java SE, first class citizen (épisode 2)
Raspberry Pi et développement : C/C++ à toutes les sauces (épisode 3)
Raspberry Pi et développement : du calcul au Big Data (épisode 4)
Raspberry Pi et développement : .NET, avec ou sans Windows (épisode 5)
Raspberry Pi et développement : un RAD nommé Xojo (épisode 6)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur