Télégrammes : Copycat infecte 14 M de terminaux Android, McAfee garde son nom sous conditions, Un datacenter Google au Luxembourg

CloudDatacentersJuridiqueMalwaresMobilitéOS mobilesPolitique de sécuritéRégulationsSécurité

L’école est finie, les juillettistes sont dans les starting-blocks et les aoûtiens patientent en lisant les télégrammes du soir.

Copycat infecte 14 millions de terminaux Android. Selon les experts de Check Point, ce malware est redoutable, car sur plus de 14 millions de terminaux touchés, 8 millions ont réussi à être « rootés ». Cela signifie que les pirates ont des accès au système de niveau administrateur. Et que fait ce malware ? De la fraude à la publicité qui a rapporté 1,5 million de dollars aux cybercriminels en 2 mois. Les foyers d’infection sont pour l’instant localisés majoritairement en Asie, Inde Pakistan et Indonésie. Les Etats-Unis sont faiblement touchés, tout comme l’Europe.

McAfee peut utiliser son nom sous conditions. John McAfee, qui souhaitait récupérer son nom pour renommer sa société MGT Capital Investments en « John McAfee Global Technologies », a finalement trouvé un accord avec Intel. Aux termes de l’accord signé le 30 juin, John McAfee pourra, sous conditions, continuer à utiliser son nom pour commercialiser certains produits et en faire la publicité. Il sera interdit au septuagénaire d’apposer son nom sur des produits et services en rapport avec la sécurité informatique. Exit donc « John McAfee Global Technologies » et le smartphone « John McAfee Privacy Phone », attendu au printemps 2018.  Mais par contre, il lui sera possible d’utiliser son nom pour faire la publicité des produits en question, à condition qu’il soit « fondu » dans le reste du message.

Un datacenter Google au Luxembourg. Google serait prêt à mettre 1 milliard de dollars sur la table pour construire un datacenter dans le pays mitoyen de la France. C’est une radio luxembourgeoise, la station 100,7, qui a donné l’information. Le Grand-Duché devrait officialiser l’annonce d’ici à la fin du mois de juillet. Les discussions achoppent selon des sources proches du dossier sur le choix du terrain et en particulier les négociations sur le prix. Google prévoit d’implanter son centre de calcul sur un terrain de 25 ha. Il s’agirait alors du 5ème datacenter de Google en Europe, après l’Irlande, la Belgique, la Finlande et les Pays-Bas.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur