La Corée du Nord livre un clone raté de l’iPad

MobilitéTablettes
Ryonghung iPad

Il a tout d’une tablette Android 7 pouces de bas de gamme. C’est le Ryonghung iPad nord-coréen, présenté fièrement comme un concurrent de l’iPad.

Le Ryonghung iPad ne cache pas ses ambitions : être une alternative à l’iPad d’Apple, mais à la sauce nord-coréenne… et autorisée par le gouvernement de Pyongyang. Dans la pratique, cette tablette de bas de gamme a tout d’une machine low cost. Tant sur le plan hardware que software.

La photo laisse apparaître un écran d’un format suggérant une diagonale de 7 pouces. La fiche technique fait état d’un processeur comprenant quatre cœurs cadencés à 1,2 GHz. Probablement une puce ARM Cortex-A7. 1 Go de RAM et 8 Go d’espace de stockage sont proposés. L’étui fait également office de clavier, permettant de transformer la tablette en ordinateur portable.

Plus de 40 applications… Waouh !

La société se trouvant derrière cette tablette n’indique pas quel OS est aux commandes. Probablement un dérivé d’Android, où les applications de Google auront été remplacées par quelques outils de surveillance made in Corée du Nord.

Plus de quarante logiciels sont proposés, précise le constructeur. Rien n’indique toutefois que d’autres seront accessibles via un store applicatif externe. Une connexion réseau sans fil est proposée, afin de permettre aux plus chanceux d’accéder à la trentaine de sites web proposés sur l’Internet nord-coréen. Pas de quoi saturer l’espace de stockage et le processeur de cette tablette d’un autre temps.

À lire aussi :
WannaCry : du code nord-coréen… dans un malware américain
Des hackers dressent la carte de l’Internet nord-coréen
L’OS nord-coréen Red Star 3.0 dévoile ses services secrets


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur