Corée, Inde et États-Unis, cibles des prochains datacenters Amazon

CloudDatacentersDSIIAASProjets
AWS
5 6 Donnez votre avis

Le réseau de datacenters d’Amazon va prochainement passer de 12 à 16 zones. La Corée du Sud est première sur la liste des ouvertures prévues en 2016.

Amazon va bientôt couvrir une nouvelle région dans son offre AWS (Amazon Web Services) avec l’ouverture programmée d’un datacenter en Corée du Sud (le nom de la ville n’a pas été précisé).

Ce sera le cinquième dans la région Asie-Pacifique, et le douzième au niveau mondial. Cette ouverture est prévue pour début 2016. D’autres datacenters seront proposés en 2016, dans l’Ohio (USA Est) et en Inde (Asie-Pacifique).

De quoi renforcer le réseau de datacenters d’Amazon, qui doit compter avec la concurrence de ceux de Microsoft (Azure) et d’IBM (SoftLayer).

Objectif : passer de 12 à 16 emplacements sous 18 mois

Le réseau de datacenters d’Amazon comprend maintenant les douze emplacements suivants (entre parenthèses, l’année de lancement de la région concernée) :

  • USA Est – Virginie du Nord (2006)
  • USA Ouest – Californie du Nord (2009)
  • USA Ouest – Oregon (2011)
  • GovCloud – USA (2011)
  • Amérique du Sud – São Paulo (2011)
  • Europe – Irlande (2007)
  • Europe – Francfort (2014)
  • Asie-Pacifique – Singapour (2010)
  • Asie-Pacifique – Tokyo (2011)
  • Asie-Pacifique – Sydney (2012)
  • Asie-Pacifique – Pékin (2014)

En 2016, trois nouvelles localisations seront donc proposées, puis une de plus fin 2016 / début 2017 : Londres. Le troisième emplacement de datacenters dédié au marché européen, après Dublin et Francfort.

À lire aussi :
Amazon quintuple ses profits sur le Cloud AWS
Avec AWS IoT, Amazon jette un pont entre objets et applications
Amazon intègre un service de moteur de recherche à son Cloud AWS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur