Couverture des zones rurales : les opérateurs en attente de pylônes publics

4GMobilitéOperateursRégulationsRéseaux
4 25 Donnez votre avis

La couverture des zones rurales en 2G stagne à 91% des sites identifiés. Les opérateurs attendent les pylônes des collectivités pour combler les derniers trous.

Les trous de couverture mobile se réduisent, lentement mais surement, dans les zones blanches en France. 57% des centres-bourgs étaient couverts en 3G par Orange, Bouygues Telecom et SFR au 31 octobre 2016. Soit 2 182 sites équipés d’au moins une antenne 3G sur les 3 816 à couvrir avant le 30 juin 2017 comme le prévoit le protocole d’accord signé entre le gouvernement et les opérateurs en mai 2015. En progrès en regard des 54% (2 055 sites) du 31 juillet dernier, rapporte le nouvel Observatoire des déploiements mobiles en zones peu denses de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes).

Bouygues Telecom stagne

Avec 68% de villages couverts (868 sites), Orange est le plus avancé du programme. Il a même mis les bouchées doubles depuis juillet alors qu’il couvrait 62% des centres-bourgs. SFR a également progressé en passant de 52% à 56% (667 sites). Bouygues Telecom n’a, en revanche, quasiment pas avancé d’un iota restant à 58% de couverture d’une période à l’autre avec 647 sites couverts (contre 646 en juillet). En attente de 234 pylônes que les collectivités doivent mettre à disposition, Free n’a, à ce jour, couvert aucune des zones blanches concernées dans le cadre des obligations de couverture.

C’est également le manque de points hauts que doivent dresser les collectivités qui freine la poursuite de la couverture des zones blanches en 2G. Celle-ci reste bloquée à 91% des 3 582 sites à couvrir. Et ne progresse que d’une poignée de lieux au fil des mois : 3 273 sites sont couverts en octobre contre 3 266 en juillet. Entre temps, Orange en a déployé 2 (1 177 aujourd’hui) et SFR 5 (1096) tandis que Bouygues Telecom semble s’obstiner dans la pose (aucun déploiement pour un total de 1000 aujourd’hui).

Mission quasi accomplie

arcep-zones-blanches-201610Néanmoins, les opérateurs n’ont pas tous les mêmes obligations de couverture. Orange devra ainsi couvrir 1 192 centres-bourgs d’ici la fin de l’année (et au plus tard dans les 6 mois après la mise à disposition des pylônes « publics »). Il a quasiment atteint sa mission (99% de couverture). Bouygues doit encore déployer 30 sites pour atteindre les 1 030 (97% de couverture) et SFR, qui doit couvrir 1 126 zones, est à également à 30 déploiements de son objectif (97% également de couverture). Comme pour la 2G, Free attend la livraison des pylônes dans les collectivités pour se mettre à l’œuvre.

Il faut dire que les opérateurs n’ont aucun intérêt à se presser, sauf à respecter leurs obligations, puisque les 3800 centres-bourgs identifiés à couvrir en 2G et 3G représentent seulement 1% de la population. Ce n’est pas cette masse de prospects qui fera la différence dans leurs résultats financiers.

SFR en retard sur la 4G 800 MHz

Les enjeux commerciaux porteront certainement plus sur la 4G 800 MHz des zones rurales. Rappelons que ses 22 500 communes (soit 63% du territoire) représentent tout de même 18% de la population. Une densité de population moins facile à rentabiliser que pour les zones urbaines mais, là aussi, l’exploitation de la licence est assortie d’une obligation de couverture de cette zone. Elle équivaut à 40% de la population rurale à couvrir avant le 17 janvier 2017 (et 90% en 2022). Des objectifs atteints et dépassés par Orange (43%) et Bouygues Telecom (41%). SFR a intérêt à sérieusement accélérer pour combler les 8% qui lui manquent à ce jour.

Faute de licence 800 MHz, Free est exempté d’obligation de couverture. Il n’en couvre pas moins 38% des zones rurales avec l’ensemble de ses fréquences (2600 MHz principalement). Sous cet angle, Bouygues Telecom reste le leader (45% du territoire couvert) devant Orange (44%) et SFR (32%).


Lire également
TDF va couvrir les zones blanches mobiles avec Belvédère
Zones blanches : l’Arcep sanctionne doucement Orange et vertement SFR
Bouygues Telecom se maintient en tête des sites 4G

Photo credit: bpmm via Visual Hunt / CC BY-NC-ND

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur