Craig Muzilla, Red Hat : « le Java Community Process doit perdurer »

DéveloppeursLogicielsMiddlewareOpen SourceProjets
Craig Muzilla, Red Hat
2 1 Donnez votre avis

Red Hat prend l’initiative sur Java, mais n’en oublie pas pour autant les bénéfices des processus de validation communautaires.

Craig Muzilla, vice-président senior Application Platforms Business de Red Hat, est revenu avec nous sur l’évolution de Java, du middleware Red Hat et de ses solutions de programmation.

Avec des initiatives comme MicroProfile, nous pouvons nous demander si Red Hat ne cherche pas à prendre le lead sur Java (voir « DevNation 2016 : Red Hat met Windows et microservices au cœur de Java »). « Nous essayons de bouger sur les modèles de développement (ici les microservices), explique Craig Muzilla, d’où cette initiative lancée avec d’autres acteurs comme IBM. Nous croyons toutefois toujours aux bienfaits du processus de validation standard, le JCP (Java Community Process). La vie du JCP est parfois incertaine, mais il doit rester en place. »

Red Hat, une compagnie DevOps

Microservices et Cloud sont au cœur des outils de développement de Red Hat. Mais nous sommes encore loin de la facilité d’utilisation de solutions de développement collaboratives comme Team Foundation Server de Microsoft. « Nous travaillons sur l’amélioration de l’expérience développeur », nous confie notre interlocuteur. Via de nouvelles offres, ou un rapprochement avec Visual Studio ? Nous n’en saurons pas plus à ce sujet.

Enfin, il était difficile de passer à côté de la traditionnelle boutade concernant la société : Red Hat est-il un éditeur de solutions logicielles Linux ou de middleware JBoss ? « Red Hat is a DevOps company », nous répond du tac au tac Craig Muzilla.

À lire aussi :
Red Hat accélère sur les conteneurs
Girl Develop It veut féminiser le monde de la programmation
Red Hat France : « nous sommes dans une dynamique extrêmement positive »

Crédit photo : © Silicon.fr

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur