Crise chinoise : les valeurs technologiques plongent à New York

GouvernanceRégulations
5 8 Donnez votre avis

Les valeurs phares du Nasdaq cèdent du terrain, sur fond de crise chinoise. Intel, Apple et – dans une moindre mesure – Microsoft tirent toutefois leur épingle du jeu.

Le Nasdaq a subi hier de plein fouet les effets de la crise économique touchant actuellement la Chine. L’indice Nasdaq Composite perd ainsi 3,82 %, à 4 526,25 points. Une baisse plus marquée que celle du Dow Jones, qui chute de 3,57 %, à 15 871,35 points.

Les grands noms des réseaux sociaux ont connu des fortunes diverses. Facebook cède ainsi 4,61 % sur la séance d’hier, à 82,09 dollars. Twitter ne perd « que » 2,71 %. Mais il est vrai qu’à 25,17 dollars, la société est d’ores et déjà largement en dessous de sa valeur d’introduction en Bourse.

Parmi les grands noms de l’IT, Google (-3,73 % à 589,61 dollars) comme Oracle (-3,91 % à 36,08 dollars) suivent le mouvement. Microsoft s’en sort un peu mieux que la moyenne, avec une baisse de seulement 3,23 %, à 41,68 dollars. Intel ne perd que 1,17 %, à 26,25 dollars. Les semi-conducteurs semblent passer à travers la crise. Amazon est pour sa part fortement impacté par son activité de commerce en ligne. La société plonge de 6,29 %, à 463,37 dollars.

Apple sauve les meubles

Autre poids lourd, Apple concède 2,50 % sur la séance, à 103,12 dollars. Le secret de la réussite de la société sur les places financières ? La communication. Tim Cook, CEO de la société, a en effet tenté de rassurer les marchés (avec succès, visiblement), en rappelant que les perspectives de ventes en Chine restaient bonnes pour la firme à la pomme. Sur le dernier trimestre, Apple a réalisé 27 % de son chiffre d’affaires en Chine. +112 % sur un an.

Dans les échanges après séance, toutes ces valeurs technologiques remontent. La situation devrait toutefois rester tendue aujourd’hui, la Bourse de Shanghai restant orientée à la baisse.

À lire aussi :
Twitter au plus bas à la Bourse de New York
L’action Apple malmenée en bourse, sur fond de crise chinoise
LinkedIn revoit ses prévisions à la baisse… et dégringole en Bourse

crédit photo © morrison77 – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur