Cybersécurité : la Maison Blanche nomme son premier RSSI

Politique de sécuritéRégulationsSécurité
4 87 Donnez votre avis

Gregory Touhill, ancien brigadier général de l’US Air Force, devient le premier responsable de la sécurité des systèmes d’information de la Maison Blanche.

La Maison Blanche a bouclé le processus de recrutement de son premier responsable de la sécurité des systèmes d’information (RSSI ou CISO, en anglais). L’offre d’emploi publiée en début d’année précisait le salaire d’entrée du futur RSSI : entre 123 175 dollars et 185 100 dollars par an.

C’est Gregory J. Touhill, ancien brigadier général de l’US Air Force et actuel secrétaire adjoint à l’Office of Cybersecurity and Communications (CS&C), qui a été nommé à ce poste. En tant que RSSI fédéral, Touhill va « piloter la politique de cybersécurité, sa planification et sa mise en œuvre » par les agences fédérales américaines, souligne dans un billet de blog Tony Scott, le DSI des États-Unis.

Greg Touhill en duo avec Grant Schneider

Greg Touhill dirigera une équipe dédiée au sein de l’Office of Management and Budget (OMB). Il sera épaulé par un vice-RSSI, Grant Schneider, directeur ‘cybersécurité’ du Conseil national de sécurité de la Maison Blanche. Ce poste technique est centré sur le contrôle des politiques de cybersécurité et de protection des données, des réseaux et des systèmes du gouvernement des États-Unis.

L’annonce de ces nominations s’inscrit dans le « plan d’action national sur la cybersécurité » (CNAP) dévoilé en février par l’administration Obama. Washington veut consacrer à la cybersécurité 19 milliards de dollars en 2017, soit une hausse de 35 % par rapport à l’année précédente. C’est le successeur de Barack Obama, Hillary Clinton ou Donald Trump, qui décidera de la marche à suivre.

Lire aussi :

RSSI, le nouveau job qui vaut de l’or

Cybersécurité : la Maison Blanche recrute son premier RSSI


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur