Télégrammes : Datacenter Apple au Danemark, Google bannit WoSign, 5 millions d’euros pour CAIlabs

CloudDatacentersPolitique de sécuritéSécurité

Même quand le gouvernement décide de fermer 17 réacteurs nucléaires, la rédaction de Silicon.fr n’en assure pas moins la production des télégrammes du soir.

Apple construit un datacenter vert au Danemark. Apple va construire un nouveau datacenter au Danemark, le second établi dans le pays nordique fonctionnant uniquement sur la base d’énergies renouvelables. Situé à Aabenraa, dans le sud du Danemark, près de la frontière allemande, ce centre de données doit ouvrir ses portes au second trimestre 2019. Il représente un investissement de 921 millions de dollars pour la firme à la pomme. Ce datacenter, qui rejoindra celui de Viborg (dont la mise en service est attendue pour cette année), servira à délivrer les services Cloud de Cupertino (iTunes, App Store, iMessage, Maps et Siri) aux consommateurs européens. « La fiabilité du réseau danois est l’une des principales raisons pour lesquelles nous opérerons deux sites au Danemark », explique à Reuters Erik Stannow, le directeur général d’Apple pour les pays nordiques. Le Danemark est notamment reconnu pour sa production d’électricité éolienne. En janvier dernier, c’est Facebook qui avait choisi ce pays de 5,5 millions d’habitants pour y implanter son troisième datacenter hors des Etats-Unis.

Google bannit les certificats du Chinois WoSign. Annoncée en octobre, la mesure sera effective avec la sortie de Chrome 61, attendue pour la mi-septembre : Google va cesser d’accorder sa confiance aux certificats SSL/TLS émis par les autorités de certification de WoSign et de sa filiale StartCom. En cause : un certificat émis sans autorisation pour un utilisateur de GitHub, non dévoilé, sur des sous-domaines du site de dépôt de codes source. La manœuvre avait été détectée par les équipes de sécurité de GitHub. L’enquête de Google, en collaboration avec Mozilla, a permis de montrer que ce n’était pas la première fois que WoSign prenait quelques libertés avec les règles d’émission des certificats. La société chinoise avait commencé par être mise en quarantaine dans Chrome 56 avant d’être cette fois purement et simplement mise sur la touche (aucun certificat de WoSign ne figurera plus sur les listes blanches du navigateur de Google). Pour leur navigateur respectif, Apple et Mozilla ont également décidé de bannir WoSign depuis 2016. Tout site exploitant ces certificats génère ou générera donc des alertes de sécurité pour les utilisateurs de ces 3 navigateurs.

CAIlabs lève 5 millions d’euros. La start-up rennaise CAIlabs vient de lever 5 millions d’euros. Les investisseurs historiques Innovacom et Starquest Capital participent à ce troisième financement mené par Safran Corporate Ventures. CAIlabs travaille avec le groupe aéronautique depuis 2015, et, plus précisément, avec sa branche Electrical & Power sur la mise au point de soudures laser. Créé en 2013, la société a mis au point un système de gestion de la forme de la lumière qui permet de démultiplier la capacité des fibres optiques classiques, jusqu’à 400 fois. La technologie, notamment reconnue par des acteurs comme Huawei, IBM, Nokia ou KDDI, alimente les réseaux locaux des entreprises et campus. Le nouveau tour de table permettra à CAIlabs de renforcer son développement industriel et commercial. La start-up prévoit le recrutement de 11 personnes d’ici la fin de l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur