Datacenter : Digital Realty renforce ses capacités en Europe

CloudDatacentersRégulations
3 11 Donnez votre avis

L’hébergeur Digital Realty annonce l’acquisition de 8 datacenters en Europe auprès de son compatriote Equinix. Et entend pousser son offensive en Europe.

Digital Realty Trust poursuit sa stratégie de conquête européenne. Le fournisseur de salles de collocation et autres capacités d’hébergement a annoncé l’acquisition de huit datacenters de haute qualité auprès d’Equinix. Cinq sont situés à Londres, deux à Amsterdam et un à Francfort. Autant de localisations stratégiques situées au carrefour des grandes artères numériques de l’Europe. Le montant de l’opération s’élèvera à 874 millions de dollars, soit 13 fois les revenus (Ebitda) estimés de l’ensemble pour 2016.

L’hébergeur américain pourrait également faire main basse sur le datacenter parisien d’Equinix, le PA2 situé à Saint-Denis, y compris ses clients. Une option a été posée pour 215 millions de dollars. Sa validation dépendra notamment de l’accord des autorités locales et du résultat des processus de consultation des salariés. Y aurait-il un risque de plan social ? Digital Realty ne se prononce pas à ce stade et se contente de préciser qu’il ne peut, pour l’heure, « pas assurer quand, ou si, l’option sera exercée ».

650 nouveaux clients de choix

D’ici là, « ce nouveau portefeuille nous apportera immédiatement une grande base de clients diversifiée, et offrira également des possibilités importantes pour développer et étendre notre empreinte à travers le continent sur les prochaines années », se réjouit A. William Stein, le CEO de Digital Realty. L’hébergeur récupèrera 650 clients de premier ordre (réseaux, Cloud et IT, services financiers, contenus…) et l’acquisition enrichira sa capacité d’hébergement de près de 20 000 mètres carrés (213 000 pieds carrés) commercialisables et de 24,4 mégawatts (MW) de puissance pour les services informatiques. « Des capacité utilisées à hauteur de 72% sur la base de la puissance disponible », annonce Digital Realty qui entend tirer parti des disponibilités en cours (soit 6,9 MW et 5 800 m2). De extensions prévues à Londres et Amsterdam devraient ajouter 14,9 MW et plus de 8 200 m2 de capacités supplémentaires.

L’opération d’acquisition des huit datacenter sera néanmoins soumise au feu vert de la Commission européenne. Qui a toutes les raison de le lui accorder puisqu’elle aidera à maintenir un équilibrage du marché après le rachat de TelecityGroup par Equinix annoncé il y a un an et finalisé en janvier dernier. Si l’opération se fait, Digital s’inscrira comme un concurrent de plus en plus sérieux face à Equinix sur le sol européen comme américain. En octobre 2015, Digital y mettait la main sur Telx, un des plus importants concurrents d’Equinix. Si ce dernier génère 8,1% des revenus mondiaux des services de datacenter contre 5,6% pour Digital Realty en 2015, ce dernier dispose de 7,8% de la surface de collocation contre 3,8% pour Equinix, selon 451 Research. La bataille ne fait que commencer ?


Lire également
Datacenter : Interxion, prochaine proie de Digital Realty ?
Peering : Digital Realty rejoint France-IX
Implantation de datacenters : la France est-elle un repoussoir ?

crédit photo © Oleksiy Mark – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur