Datacenter : Interxion, prochaine proie de Digital Realty ?

CloudDatacenters
3 16 Donnez votre avis

Après sa fusion manquée avec Telecity, Interxion reste une proie de choix sur le marché européen de la colocation de salles. Une opportunité pour l’ambitieux Digital Reality ?

Le secteur de l’hébergement devrait poursuivre son mouvement de concentration. L’Américain Digital Realty Trust lorgnerait aujourd’hui sur Interxion qui, après son projet de fusion avec Telecity Group, finalement avorté au profit d’Equinix, se retrouve bien seul face à ce nouveau géant européen de la salle de colocation et de l’interconnexion. Une information relayée la semaine dernière par Datacenter Knowledge mais que ni Interxion, ni Digital Realty n’ont souhaité commenter.

Longtemps concentré autour de la construction et la gestion de datacenters à grande échelle, Digital Realty s’est récemment investi dans l’activité de services de colocation de salles et les solutions d’interconnexion de datacenters avec l’acquisition de Telx (pour 1,9 milliard de dollars) effective depuis octobre 2015. Basé à San Francisco, Digital Realty exploite aujourd’hui 135 sites en Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada), en Europe (Amsterdam, Dublin, Genève, Londres, Manchester et Paris/Saint-Denis) et en Asie Pacifique.

60 datacenters en Europe

Avec l’acquisition d’Interxion, Digital Reality renforcerait sa présence en Europe avec une quarantaine de datacenters dans 11 pays et plus de 1500 clients. Ce qui porterait à 60 sa base de centres d’hébergement sur le Vieux continent. Avec ses quelques 238 sites dans le monde, il marquerait ainsi un contrepoids face au géant Equinix qui s’inscrit comme le leader du secteur. Selon Synergy Research Group, lors du premier trimestre 2015, Equinix a généré 9,5% du chiffre d’affaires du marché mondial des services autour du datacenter auxquels il faut ajouter les moins de 2% de Telecity. Digital Realty en générait 6% (l’essentiel tiré de ses offres de gros) et Interxion moins de 2% (pour 300 millions d’euros en 2013).


Lire également
Peering : Digital Realty rejoint France-IX
Fabrice Coquio, Interxion : « Une forte croissance grâce au datacenter de Marseille »
Implantation de datacenters : la France est-elle un repoussoir ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur