Datacenter : Avec Open19, Linkedin concurrence OCP de Facebook

CloudData & StockageDatacentersLogicielsOpen SourceRéseauxServeursStockage
4 22 Donnez votre avis

Linkedin a annoncé le lancement d’Open19. Cette initiative veut développer de nouveau standard pour les infrastructures de datacenter et notamment les serveurs.

Linkedin n’est pas qu’une pépite acquise plus de 26 milliards de dollars par Microsoft. Le réseau social professionnel se distingue aussi par sa capacité à lancer des initiatives dans l’IT. Déjà très présent sur la partie logicielle avec plusieurs projets Open Source, il vient de placer un jalon dans le domaine de l’infrastructure des datacenters.

A l’occasion de la conférence Datacenter Dynamics Webscale qui se déroule à San José en Californie, Linkedin a lancé officiellement le projet Open19. Yuavl Bachar, ingénieur en chef pour la stratégie et l’infrastructure mondiale de Linkedin et ancien ingénieur hardware chez Facebook, explique dans un blog que « les objectifs d’Open19 sont de proposer des équipements à moindre coût par rack, par serveur, d’optimiser la consommation énergétique et (éventuellement) de définir un standard ouvert auquel tout le monde puisse contribuer et participer ».

D’où vient le nom Open19 ? Il fait référence à une architecture de rack de serveurs de 19 pouces élaborée par HPE, Hyve, Mellanox et Wiwynn, etc. Open19 veut donc définir un facteur de forme pour l’alimentation électrique (12 volts), des câbles d’alimentation (200-250 watts), réseau, stockage, etc.

open19-final-front

Une attaque frontale contre OCP de Facebook ?

Cette initiative n’est pas sans en rappeler une autre : Open Compute Project. Lancé par Facebook en avril 2011, il a également pour vocation à revisiter les infrastructures du datacenter au regard des exigences des acteurs du web. Ce projet a séduit plusieurs partenaires comme Apple, Microsoft, Google et d’autres. Il a déjà produit beaucoup de documentations, ainsi que des produits concrets comme le switch Wedge de Facebook ou HP qui a dévoilé une architecture de serveur en marque blanche (utilisée dans son partenariat avec Foxconn pour les serveurs low cost).

On peut donc se demander pourquoi Linkedin a décidé de se lancer dans l’aventure Open19 au lieu d’intégrer Open Compute Project (OCP). Linkedin est à la recherche de partenaires pour son initiative. Il a déjà quelques références visibles sur le site du projet, Broadcom, Supermicro, Mellanox, Quanta Cloud Technology, etc. Il faudra également séduire ceux qui sont partenaires d’OCP, un Microsoft pourrait être prochainement de la partie.

A lire aussi :

L’Open Compute Project ouvre ses portes aux opérateurs télécoms

Big Sur, le serveur de Facebook dédié à l’intelligence artificielle

crédit photo : Mikhail Starodubov-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur