Dave Wright, Solidfire : « Avec nous, NetApp va imaginer la prochaine architecture flash »

CloudData & StockageDatacentersDSIProjetsStockage
Dave Wright, NetApp/SolidFire
2 2 Donnez votre avis

Le fondateur et PDG de SolidFire explique le positionnement de ses équipements de stockage All-Flash, suite au rachat de Netapp, et sa vision suite à cette intégration.

Dave Wright, le CEO de SolidFire revient pour Silicon.fr sur les suites du rachat de la société par NetApp et sur l’intégration des technologies dans le portefeuille du nouvel acquéreur.

En tant que pionnier du stockage All-Flash, SolidFire s’est rapidement positionnée sur les ISP. Est-ce toujours la plus grande partie de votre portefeuille client?

Dave Wright, NetApp/SolidFire
Dave Wright, NetApp/SolidFire

Dès sa conception, Solidfire s’est positionné comme un spécialiste du stockage All-Flash pour équiper les datacenters de nouvelle génération. Une façon d’accompagner la modernisation des infrastructures, qui repose sur une gestion de pools de stockage, de puissance de calcul, de connexions réseau…
C’est pourquoi dès l’origine nous nous sommes positionnés sur l’automatisation du déploiement et de la gestion du stockage, tout en simplifiant au maximum l’administration et la supervision.
Au départ, nous nous sommes effectivement plutôt concentrés sur les fournisseurs de services en ligne (ISP pour Internet Service Providers). Néanmoins, depuis six ans, notre portefeuille s’est diversifié. Nous comptons aujourd’hui 50 % de nos clients parmi les ISP, et 50 % parmi les grandes entreprises. Chez ces dernières, nous répondons surtout aux besoins d’infrastructure de nouvelle génération basée sur le All-flash.

Depuis l’acquisition, comment vous intégrez-vous à une entreprise proposant déjà du All-Flash ?

NetApp disposait déjà d’équipements All-Flash dans son portfolio. Néanmoins, ils sont conçus sur un modèle d’architecture traditionnelle. Avec Solidfire, NetApp dispose désormais d’équipements de stockage conçus sur une nouvelle architecture Flash, nécessaires à l’infrastructure des datacenters de nouvelle génération, et aux projets de migration nécessitant une infrastructure multitenant, permettant d’assurer une qualité de service applicative.
Notre intégration à un leader du secteur nous permet de bénéficier de la puissance de son réseau de partenaires à travers le monde. D’ailleurs, 100 jours après la fusion, des ventes de solutions Solidfire avaient déjà été réalisées par les équipes chez leurs clients .
Un grand nombre de nos clients sont déjà clients de NetApp. Divers cas d’usage ou applications nécessitent qu’ils migrent d’une infrastructure traditionnelle vers un datacenter de nouvelle génération. Cette proximité simplifie d’autant notre intégration à l’écosystème NetApp.

Comment positionnez-vous cette nouvelle architecture All-Flash ?

Une architecture de stockage flash traditionnelle utilise deux contrôleurs pour une pile de disques installés dans des tiroirs. Or, l’ajout de disques réduit les performances globales. Et pour évoluer au-delà de l’équipement, il faut racheter un nouveau système complet, généralement du même constructeur.

De type scale-out, la conception “Share Nothing” de Solidfire permet de considérer tout matériel de stockage comme faisant partie d’un ensemble. Il suffit d’ajouter un nœud à un cluster pour augmenter la capacité de stockage tout en maintenant ses performances. En outre, l’entreprise ne subit plus les dépendances liées aux limites des équipements. Et il est possible de réaliser cela sans interruption du système. Nous proposons donc une solution simple à approvisionner, avec des mécanismes d’automatisation évolués.

NetApp positionne SolidFire plutôt sur l’évolutivité, ses All-Flash FAS sur les services de données et les EF-Series sur les performances brutes. Vos équipements seraient-ils moins performants ou proposeraient-ils moins de services ?

Les positionnements des gammes de produits répondent aux diverses motivations des utilisateurs. Toutefois, le choix du All-Flash est toujours motivé par les performances.
Outre les performances, la particularité des solutions Solidfire tient aussi dans le fait qu’elles sont très évolutives et permettent de déployer de multiples applications sur le même équipement, tout en apportant au moins les mêmes performances, et beaucoup plus d’évolutivité. Nos solutions proposent beaucoup de services de données très performants, ainsi que de nombreux schémas d’intégration, des snapshots, etc. Et, bien entendu, de nombreux scénarios de migration.

Cependant, nous ne proposons pas tous les services de données traditionnelles. En effet, nombre d’entre eux ne sont pas utiles pour les infrastructures des datacenters de nouvelle génération. En revanche, nous garantissons une qualité de service optimale, et de nombreux workloads variés cohabitant sur une même infrastructure qui peut être totalement contrôlée par notre logiciel.

Et ce dernier point est essentiel, car il s’agit réellement de casser le modèle. Notre Storage Manager permet d’automatiser le stockage via l’application, et de soulager les administrateurs et les développeurs de ces tâches sans réelle valeur ajoutée. Reposant sur des règles, le logiciel évite ainsi la configuration manuelle et toutes les modifications (source d’erreurs) liées aux applications et aux évolutions de capacité. Bien entendu, il existe des modèles liés aux règles permettant d’affiner cette automatisation.

NetApp affiche sa volonté d’unifier ses solutions de stockage sur sa plateforme OnTap. Comment travaillez-vous à cette stratégie ?

À l’avenir, nous allons conjointement développer de plus en plus de passerelles et d’intégration entre les solutions Solidfire et NetApp, non seulement à travers la plateforme OnTap, mais aussi via OnTap Cloud, ou encore NetApp Command Insight.

A lire aussi :

NetApp stimule ses partenaires sur le All-Flash, FlexPod, et OnTap

Avec SolidFire, NetApp veut devenir le leader mondial du Flash


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur