Debian 9 « Stretch » demandera au minimum un Pentium II

CloudLogicielsOpen SourceOSPoste de travailServeurs
Debian Joy © Adrien Aubourg
8 1 Donnez votre avis

La future version de Debian ne proposera plus le support des Intel Pentium, AMD K6 et autres VIA C3. Une évolution logique, mais qui pourrait avoir un impact sur certains systèmes embarqués.

La prochaine mouture de l’OS Linux Debian – la version 9 « Stretch » – laissera tomber certaines puces x86 32 bits d’ancienne génération. En version i386, le système d’exploitation demandera au minimum des processeurs de la famille 686, la microarchitecture P6 d’Intel, soit des composants Pentium II ou supérieur.

Une bonne nouvelle pour les utilisateurs de plates-formes x86 32 bits, qui disposeront alors d’optimisations plus poussées, comme le support MMX en standard. Une mauvaise nouvelle pour d’autres, en particulier dans le secteur de l’électronique embarquée. Si les composants AMD K5 / K6, Cyrix III / MediaGX, Intel Pentium / Pentium MMX, Rise mP6 et VIA C3 ne sont plus guère utilisés, il n’en va pas de même des DM&P Vortex86 et Vortex86SX.

Support jusqu’en 2018, voire 2020

Les promoteurs du projet Debian n’avaient en tout état de cause guère le choix, le support des puces ‘pré-686’ ayant été abandonné avec le noyau Linux 4.3 et les dernières versions du GCC. Le support de ces composants restera toutefois assuré au sein de Debian 8 « Jessie » jusqu’en 2018, voire jusqu’en 2020 si le monde x86 32 bits est retenu pour la mouture LTS de Debian 8.

Notez que le support des puces 486 a été abandonné il y a plusieurs années déjà, lors de la sortie de Debian 6 « Squeeze ».

À lire aussi :
Mises à jour en cascade pour Debian 7 et 8
Linux : première mise à jour de l’année pour Debian 8
Linux 4.6 va mettre l’accent sur les performances graphiques

Crédit photo : © Adrien Aubourg

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur