Deepmind, l’IA de Google, cible les traitements du cancer

Big DataData & Stockage
2 20 Donnez votre avis

DeepMind et un centre hospitalier de Londres veulent réduire le temps de préparation d’un traitement du cancer par radiothérapie, grâce à l’intelligence artificielle.

DeepMind, entreprise d’intelligence artificielle acquise par Google en 2014, annonce travailler avec un centre hospitalier universitaire de Londres (University College London Hospitals). Les partenaires veulent développer une technologie d’IA appliquée à la santé. Leur objectif : réduire le temps nécessaire à la préparation d’un traitement par radiothérapie contre le cancer de la tête ou du cou.

Lorsqu’un tel traitement est proposé, les médecins doivent cartographier avec précision les zones à traiter pour s’attaquer à la tumeur, tout en préservant les zones saines. Cette segmentation est complexe et prend du temps. DeepMind et l’UCLH NHS veulent automatiser ce processus pour en réduire la durée. Elle passerait de quatre heures à une heure, selon eux.

Recherche exploratoire

Pour ce faire, DeepMind va analyser 700 radios et scanners d’anciens patients atteints d’un cancer de la tête et du cou. L’entreprise britannique et le centre hospitalier londonien vont tenter de développer un algorithme à partir de ces données, avec l’objectif d’améliorer la segmentation à venir.

La technologie pourrait ainsi assister les médecins, mais ne les remplacerait pas. Ils resteront « responsables » de la planification du traitement, précisent les partenaires par voie de communiqué. L’UCLH NHS ajoute que les images et les scanners des 700 anciens patients seront anonymisés. Selon le centre hospitalier, tous ont accepté que leurs données soient utilisées à des fins de recherche.

Cette recherche est « exploratoire ». Mais DeepMind et Londres souhaiteraient, à terme, que le programme issu de leur recherche puisse être utilisé dans le traitement d’autres types de cancers.

Lire aussi :

L’IA n’est pas sans danger… Et c’est Google qui le dit

Intelligence artificielle : Google souffle DeepMind à Facebook

crédit photo © ParaScubaSailor via Visual Hunt / CC BY-NC-SA

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur