Dell-EMC : le stockage s’adapte au SDS et au tout flash

Big DataBusiness IntelligenceCloudData & StockageDatacentersDSIProjetsStockageVirtualisation

Dell-EMC a toiletté son portefeuille de solutions de stockage avec un focus sur le Software Defined Storage et une amélioration des performances des baies Flash.

A l’origine, Dell-EMC World à Las Vegas était exclusivement réservé aux annonces du spécialiste du stockage. Si la première journée a vu le groupe présenter les dernières générations de serveurs PowerEdge, il a fait la part belle aux annonces sur le stockage. Et plus exactement sur le Software Defined Storage (SDS). La virtualisation du stockage est devenu essentielle dans le datacenter et dans un monde où la quantité de données structurées et non structurées explose.

ScaleIO, ECS, Isilon SD Edge pour le Big Data et Nautilus pour l’IoT

Pour répondre à ses défis, Dell-EMC vient de mettre à jour plusieurs solutions et dévoile un nouveau projet : Nautilus. En premier lieu, le service de stockage en mode bloc ScaleIO gagne de la compression en ligne, des snapshots améliorés et un provisionnement automatisé des ressources plus granulaires. Il comprend aussi une intégration plus fine avec VMware en prenant en charge les Virtual Volumes (vVol).

Autre élément, le système de stockage objet, ECS (Elastic Cloud Storage) et son pendant logiciel ECS.Next gagne des nouvelles capacités de gestion (le streaming des données IoT par exemple), ainsi que des fonctionnalités analytiques avancées. On notera l’apparition du service ECS Dedicated Cloud, un espace dédié et hébergé dans les datacenters de Virtustream. Elle a pour vocation d’offrir une solution de stockage objet en bénéficiant des performances du Cloud public avec le contrôle d’un Cloud privé. EMC-Dell dévoile par ailleurs, IsilonSD Edge, le logiciel des baies haut de gamme Isilon à destination des filiales et déployable sur les serveurs dernières générations de Dell. Il est compatible avec vSphere 6.5 et supporte les différents systèmes de virtualisation du stockage comme ScaleIO ou vSAN.

Un mot sur le projet Nautilus. Il s’agit d’un logiciel capable de stocker et d’analyser les grands volumes de données de l’IoT. Ces données seront conservées sur des offres Isilon ou ECS et les informations seront traitées en temps réel par les plateformes analytiques des données non-structurées fournies par la firme américaine.

Full flash à tous les étages : Vmax, Unity et XtremIO

La partie hardware n’est pas oubliée dans les annonces de Dell-EMC avec une orientation autour de la performance à travers la mémoire flash.  La famille des Vmax s’enrichit de la série 950 F. La baie full flash accueille les derniers processeurs Intel et promet des performances améliorées (jusqu’à 6,7 millions d’IOPS, une latence pour les bases de données de 350 millisecondes). Elle est disponible à partir d’une capacité brute de 13 To.

Les baies de milieu de gamme Unify héritent également d’un toilettage avec pas moins de 4 baies full flash dévoilées : 350F, 450F, 550F et 650F. Elles sont capables d’accueillir jusqu’à 500 To de capacité (dans un format 3U) et sont basés sur les processeurs Intel Broadwell. Dell-EMC intègre un système de monitoring des solutions de stockage basé sur l’analytique, CloudIQ. Il est chargé de prendre le pouls et de lancer des alertes sur les ressources de stockage.

Enfin, le rafraîchissement concerne les solutions XtremIO X2. Elles augmentent leur performance et leur densité, les X-Bricks peuvent accueillir de 7 à 138 To, ce qui donne par rack une capacité effective jusqu’à 500 Po.

A lire aussi :

Dell-EMC : PowerEdge 14G, les serveurs automatisés pour la performance

Dell-EMC crucifie l’appliance All-Flash DSSD D5


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur