Dell + EMC : naissance d’un géant des infrastructures face à HP

CloudDatacentersPCPoste de travail
8 163 Donnez votre avis

En associant leurs forces, dans un rachat record évalué à 67 milliards de dollars, Dell et EMC vont former un groupe susceptible de venir contester le leadership de HP dans les infrastructures IT.

Comme attendu, Dell a confirmé avoir déposé une offre de rachat pour le groupe EMC. Les deux entreprises ont signé un accord définitif, valorisant EMC (plus de 70 000 personnes) à hauteur de 67 milliards de dollars (près de 59 milliards d’euros). Une somme colossale qui constitue un nouveau record dans le domaine des technologies. Le montage imaginé par Michael Dell et ses partenaires financiers de MSD Partners et de Silver Lake passe par une intégration d’EMC au sein du groupe Dell et le maintien de VMware comme entité séparée, cotée en bourse au contraire du reste du groupe. Cet édifice à deux étages permet de valoriser chaque action EMC à hauteur de 33,15 dollars en se basant sur les cours précédant l’annonce de cette transaction monstre.

Approuvé par le conseil d’administration d’EMC, le rapprochement va donner naissance à un géant de l’infrastructure, générant environ 80 milliards de dollars de chiffre d’affaires (EMC a terminé sa dernière année fiscale sur un CA de 24,4 milliards) et occupant des positions clefs dans le PC, les serveurs, le stockage et la virtualisation. Sur ces quatre segments de marché essentiels, le futur mastodonte sera soit n°1, soit n°2 au niveau mondial. A coup sûr un concurrent des plus sérieux pour HP, d’autant que l’arrivée d’EMC va renforcer la présence de Dell auprès des grandes entreprises. « Notre nouvelle entreprise sera extrêmement bien positionnée pour croître dans les segments les plus stratégiques de la nouvelle génération d’IT, comme la transformation digitale, le software-defined datacenter, les infrastructures convergées, le mobile ou la sécurité », a expliqué Michael Dell. Rappelons qu’en plus de VMware, le groupe EMC renferme également Pivotal (Big Data), VCE (infrastructures convergées), RSA (sécurité) ou Virtustream (Cloud hybride).

Joe Tucci vers la retraite

La transaction n’est soumise à aucune condition financière, précise Dell dans un communiqué. Seuls les actionnaires d’EMC et les autorités de la concurrence peuvent donc s’y opposer. Dell espère clore la transaction entre mai et octobre 2016 et estime que l’alourdissement de l’endettement du groupe, qui découlera de cette opération, n’aura pas de conséquence sur les notes associées à la dette levée par Dell. Si le rachat se concrétise, Michael Dell deviendra le président du conseil d’administration et directeur général du groupe. Joe Tucci conservera la direction d’EMC tant que la fusion n’est pas effective.

Ces derniers mois, EMC, soumis à la pression du fonds activiste Elliott Management, a étudié plusieurs hypothèses (rachat total de VMware… ou rachat par VMware), sur fond de crise de succession ; Joe Tucci (68 ans) étant donné partant depuis plusieurs mois. De son côté, Dell est sorti de la bourse en octobre 2013, une opération qui a déjà coûté 25 milliards de dollars à Michael Dell et au fonds Silver Lake.

A lire aussi :

Michael Dell : « Pas de scission ou de ventes d’activité… contrairement à d’autres »

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur