Dell et EMC se déclineront en Dell Technologies

CloudData & StockageRégulationsStockage
2 54 Donnez votre avis

Michael Dell en personne est venu à Las Vegas pour dévoiler le prochain de la société issue du rapprochement avec EMC. Dell Technologies sera porté sur les fonts baptismaux à la fin de l’année.

En rachetant une société 67 milliards de dollars, on a le droit de changer le nom de la dite société. Michael Dell a néanmoins un leitmotiv dans son esprit, il faut que son nom apparaisse. Et le rapprochement avec EMC n’échappe pas à cette règle. Hier à Las Vegas, à l’occasion du rassemblement annuel du spécialiste du stockage, Joe Tucci et Michael Dell sont venus sur scène pour en dire un peu plus sur les prochains mois.

Le premier a été le pilier d’EMC pendant de nombreuses années et a fondé sa stratégie de fédération dans laquelle gravite VMware, RSA, Pivotal et plus récemment VirtuStream. Atteint par la limite d’âge, il voulait quitter EMC en sachant la firme dans de bonnes mains et laisse finalement les rênes à Michael Dell. Un passage de témoin sur scène symbolique qui laisse le champ libre au trublion CEO pour exposer sa stratégie. Ce dernier a donc dévoilé le nouveau nom de la combinaison des deux entreprises : Dell + EMC = Dell Technologies.

EMC n’est pas mort

Mais cela ne signifie pas que la marque EMC soit morte,  Il s’agit de la marque ombrelle qui chapeautera deux entités : Dell EMC  rassemblant les activités entreprise et Dell Inc s’attachant aux clients professionnels  (dont les PC). « Ensemble, nous apporterons quelque chose de très spécial à vous, nos clients », souligne le dirigeant dans un discours focalisé sur l’évolution de l’Internet basique à l’Internet des objets pour aboutir à l’âge de l’Internet of Everything (de tous).

Avec cette structure, Michael Dell rappelle que Dell Technologies sera la seule société à proposer une offre de bout en bout dans le domaine de l’IT. Du PC en passant par les serveurs, le stockage et la virtualisation, le dirigeant tacle au passage la stratégie de HP de se scinder en deux. Il reste maintenant à attendre l’automne prochain pour la finalisation du rachat. Michael Dell a indiqué que le processus suit son cours, après l’obtention de l’aval de plusieurs régulateurs de différents pays. Le groupe Texan cherche toujours à faire baisser la facture finale en se délestant de certains actifs. Il a déjà vendu son activité service (Perot) au japonais NTT. Et a introduit en bourse une partie de l’activité sécurité SecureWorks.

A lire aussi :

Dell revend ses activités service au Japonais NTT Data
Dell présente ses premiers PC industriels, intégrés et fanless

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur