Dell place SecureWorks sur la route de Wall Street

RégulationsSécurité
0 3 Donnez votre avis

Dell a déposé son dossier pour introduire son activité sécurité, SecureWorks, en bourse. Une opération qui s’inscrit dans le plan de la firme texane pour réduire la dette issue du rachat d’EMC.

Ce n’est plus confidentiel, Dell a bien déposé un dossier auprès de la SEC (gendarme financier américain) pour préparer l’introduction en bourse de SecureWorks. La filiale de sécurité est au centre de toutes les attentions dans la perspective du rachat d’EMC. Ce dernier comprend déjà en son sein RSA, qui pourrait aussi prendre son indépendance.

Dans le document préalable que s’est procuré le Wall Street Journal, on apprend que Dell a désigné Bank of America Merrill Lynch, Morgan Stanley, Goldman Sachs & Co et JPMorgan comme souscripteurs et annonce son intention de faire coter ses actions ordinaires sur le Nasdaq sous le symbole « SCWX ». Par contre, aucune information n’a été donnée sur le nombre d’actions mises en circulation, ni sur la fourchette de prix. On sait simplement que Denali Holding, la holding qui contrôle Dell, espère conserver environ 80 % du capital de SecureWorks après son introduction en bourse.

Pour mémoire, Dell avait racheté SecureWorks en 2011 pour un montant de 612 millions de dollars. Aujourd’hui, le spécialiste de sécurité est valorisé à environ 2 milliards de dollars. Dans le document financier, on constate que le chiffre d’affaires est en forte croissance. Sur les 9 premiers mois, il affiche 245,2 millions de dollars contre 191 millions un an auparavant. Par contre, les pertes se sont creusées sur les 9 premiers mois, frisant les 58 millions de dollars contre 30 millions en 2014.

Un plan de désendettement actif

La mise en orbite boursière de SecureWorks s’inscrit dans une démarche plus globale de réduction de la facture du rachat d’EMC. En début de semaine, on apprenait qu’il n’y avait aucune offre concurrente à celle de Dell (67 milliards de dollars) pour la reprise du géant du stockage.

Pour avaler ce morceau, les dirigeants de Dell disposent de plusieurs pistes pour trouver du cash. L’IPO de SecureWorks en est une, même si cette opération devrait finalement rapporter assez peu au groupe. La vente de Perot Systems a été évoquée, les discussions avec l’Indien TCS seraient bien avancées. Dell a également été en pourparlers avec d’autres grandes SSII comme Atos, Genpact et CGI. Il compte en retirer 5 milliards de dollars. Les autres cessions envisagées sont celles de Quest, Boomi ou SonicWall. Des rumeurs font également état de la vente ou de la séparation de RSA, la très importante division sécurité d’EMC.

A lire aussi :                           

Avant d’absorber EMC, Dell pourrait mincir

PAC : « Dell – EMC, avant tout un rachat opportuniste, dicté par la finance »

Crédit Photo: Mezzotint-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur