Dell soumet le rachat d’EMC à la Commission européenne

Data & StockageJuridiqueRégulationsStockageSurveillance
commission europe (crédit photo © jorisvo - shutterstock)
2 11 Donnez votre avis

Dell entame sa tournée des régulateurs pour l’approbation de son rachat d’EMC avec la Commission européenne. Cette dernière a jusqu’au 29 février pour rendre ses conclusions.

En octobre dernier, Michael Dell annonçait au monde entier sa volonté de racheter EMC dans son ensemble pour la modique somme de 67 milliards de dollars. L’offre de la firme Texane était suspendue à une première date, le 12 décembre 2015. Date jusqu’à laquelle les concurrents pouvaient émettre une contre-offre. Personne n’ayant enchéri sur les 67 milliards de dollars proposés, Dell a commencé à présenter son projet aux différentes autorités de régulation impactées par cette opération. Une démarche qui pourrait aller de mai à octobre a prévenu le constructeur.

Selon Reuters, Dell a déposé lundi son dossier auprès des services de la Commission européenne. La direction de la Concurrence a maintenant jusqu’au 29 février pour donner sa décision. Celle-ci peut être un feu vert avec ou sans conditions mais elle peut également décider de mener une enquête plus approfondie si elle a un doute sérieux. Cette enquête peut alors durer 5 mois. Les services de Margrethe Vestager vont analyser la part de marché du nouvel ensemble sur différentes activités, stockage, PC, serveurs, etc. L’objectif est de voir dans quelles mesures cette fusion pourrait réduire ou entraver l’activité concurrentielle.

La Commission européenne devra prendre sa décision à la lumière des efforts pressentis par Dell. Sur notre site, nous nous sommes fait l’écho des projets de cession de certaines activités pour réduire la dette de 50 milliards de dollars engendrée par le méga-rachat. Perot Systems, spécialisé dans les services, intéresserait plusieurs SSII dont Atos et TCS pour un montant de plus de 4,3 milliards de dollars. Parmi les autres cessions, on trouve Quest (gestion des infrastructures, un éditeur acheté en 2012 pour 2,4 Md$), SonicWall (firewall, acquis en 2012 également pour un montant non communiqué), Boomi (intégration Saas, repris en 2010). La piste de la cotation de la division sécurité SecureWorks est évoquée pour 2 milliards de dollars.

A lire aussi :

Dell France : en attendant l’intégration d’EMC, les affaires continuent
Suppressions de postes chez EMC, avant l’acquisition par Dell

crédit photo © jorisvo – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur