Les dépenses IT en 2016 entrent dans l’ère du bimodal

CloudDatacentersDSILogicielsMobilitéPoste de travailProjets
4 63 Donnez votre avis

Selon Gartner, les dépenses IT devraient rester stables au niveau mondial en 2016. Dans le détail, elles migrent des terminaux vers les logiciels et les datacenters.

Les dépenses IT au niveau mondial vont rester atones pour l’année 2016, selon Gartner. Avec une baisse de 0,5%, les investissements vont passer sous la barre des 3 500 milliards de dollars cette année, le total de 2015. Une variation légère mais qui entraîne quand même la perte d’environ 15 milliards de dollars de dépenses IT. Cette atonie s’explique en partie par les politiques de réduction de coût des entreprises et des administrations face aux perspectives économiques incertaines.

Mais dans le détail, il existe une certaine disparité selon les postes d’investissements. Les principales victimes de la contraction économique sont les terminaux PC, smartphones ou tablettes qui trébuchent de 3,7% cette année. Le marché du smartphone est le plus impacté en atteignant son point de saturation. Le marché du PC continue son déclin amorcé depuis quelques années.

Investissements tournés vers la transformation numérique

Si la partie terminaux souffre, les dépenses IT migrent vers d’autres postes. L’activité logicielle bénéficie de ce recentrage portée par les solutions Cloud (SaaS). Les investissements en matière de logiciel d’entreprise devraient atteindre 321 milliards de dollars cette année (+4,2%) et les dépenses pour les datacenters (+2,1%) sont estimées à 175 milliards de dollars. Pour John-David Lovelock, analyste chez Gartner, « les économies réalisées grâce à l’optimisation des systèmes existant servent à financer des projets de transformation numérique », mais d’ajouter que « moins de 10% des entreprises sont dans cette optique d’optimisation ou de réduction des coûts ».

Pour le cabinet d’études, au fil des années toutefois, les responsables informatiques vont être de plus en plus poussés dans ces logiques d’optimisation de l’informatique legacy. Et dans ce que les cabinets d’analystes englobent sous le terme d’IT bimodale. Ce concept regroupe d’un côté l’informatique traditionnelle (qu’il faut maintenir en conditions opérationnelles) et de l’autre une informatique plus agile orientée vers les métiers. Pour le Gartner, ce phénomène, appelé à s’accentuer dans les années qui viennent, devrait fortement remodeler les dépenses IT.

A lire aussi :

Dépenses IT : les DSI font (presque) fifty-fifty avec les métiers

Les dépenses IT glissent du hardware vers le logiciel

Crédit Photo@romrf-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur