Dépenses IT : les DSI font (presque) fifty-fifty avec les métiers

DSIProjets
6 117 Donnez votre avis

Selon IDC, en 2019, un euro sur deux dépensé en technologies le sera par les métiers. Mais cette proportion demeure bien inférieure en Europe, où les DSI gardent la main sur plus de 60 % du magot.

Selon IDC, les dépenses IT émanant d’un département hors de la DSI atteindront 47% du total en 2019. Une progression (modeste) de 3 point par rapport à la situation de 2015, indique le cabinet d’études. Reste que la prise d’autonomie des métiers vis-à-vis de leur DSI est un phénomène avant tout nord-américain. Outre Atlantique, les initiatives des métiers représentaient déjà 58,2 % de la dépense IT en 2015. Soit 324 milliards de dollars d’investissement. En Europe, la part des budgets échappant au contrôle de la DSI se limite à 38,1 % selon IDC. C’est plus de 20 points de moins que la situation en Amérique du Nord. En Asie et en Amérique latine, les DSI conservent une mainmise encore supérieure à celle de leurs homologues européens sur les budgets technologiques.

Supply chain et CRM : les métiers ont la main

Si le phénomène de la croissance des dépenses IT échappant au contrôle de la DSI a été largement mis en lumière par les cabinets d’étude, il n’est toutefois pas vraiment neuf. IDC rappelle que le segment où les métiers ont la main sur les budgets les plus importants (plus de 250 milliards de dollars) concerne des applications très spécifiques. Comme celles relatives à la gestion des chaînes de production, ou celles supportant la gestion des réclamations. Des domaines où la DSI n’a jamais vraiment eu le leadership. Derrière cette catégorie leader, deux segments témoignent toutefois de la montée en puissance des directions métiers sur les décisions technologiques. Sur la gestion de la chaîne logistique, plus de 54 % des dépenses dans le monde sont ainsi gérées hors de la DSI. Idem pour la gestion de la relation client (avec 53,9 %).

Selon IDC, ce sont les départements marketing qui verront leurs dépenses en technologies croitre le plus vite (+ 6,4 % par an d’ici à 2019). La direction de la sécurité et des risques suit (+ 6 %) , devançant la relation client.

En 2014, une étude d’Avanade estimait que 31 % des dépenses IT en France s’effectuaient en dehors de la DSI. Une proportion alors en retrait de la moyenne mondiale, évaluée par la SSII à 37 %.

A lire aussi :

Bien gérer ses applications : jusqu’à 30 % d’économie pour la DSI

Portés par la transformation numérique, les budgets IT s’envolent en 2016

Les budgets des DSI impactés par la hausse du dollar face à l’euro

Crédit photo : eskay / shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur