Les dépenses IT resteraient stables en 2016, malgré le Brexit ?

CloudDatacentersLogicielsRégulations
1 22 Donnez votre avis

Après avoir reculé de 5,5 % en 2015, les dépenses IT mondiales devraient se stabiliser en 2016 grâce aux logiciels et aux datacenters, selon Gartner.

Après une année de repli, les dépenses IT mondiales devraient plafonner à 3 413 milliards de dollars en 2016, selon Gartner. Lors d’une précédente prévision pourtant, la société d’études tablait sur un repli de 0,5 % des investissements IT cette année. La modification est essentiellement liée aux effets de change, mais elle ne tient pas compte de l’impact du Brexit sur les marchés.

« La prévision actuelle du Gartner a été réalisée en présumant que le Royaume-Uni ne quitterait pas l’Union européenne. Avec la sortie (Brexit), il y aura probablement une érosion de la confiance des entreprises et une hausse des prix. Cela impactera les dépenses IT au Royaume-Uni, en Europe de l’Ouest et dans le monde », a averti John-David Lovelock, vice-président de la recherche chez Gartner. Mais il est encore trop tôt pour en mesurer l’ampleur…

La prime aux logiciels à la demande

Certes, les organisations sont plus nombreuses à se lancer dans la transformation numérique de leurs modèles d’affaires. Mais, selon Gartner, elles privilégient l’optimisation des coûts et un retour sur investissement rapide pour financer des initiatives dans le digital (SaaS plutôt que licences, VoLTE plutôt qu’un réseau classique de transmission des appels mobiles, etc.).

Ces changements devraient profiter au marché du logiciel (les dépenses dans le software devraient augmenter de 5,8 % en 2016), aux services IT (+3,7 %) et aux datacenters (+2 %). En revanche, les terminaux (-5,3 %) et les services de communication (-1,4 %) devraient faire les frais des politiques de réduction des coûts mises en place dans les entreprises.
Gartner dépenses IT monde 2016

Lire aussi :

Les dépenses IT en 2016 entrent dans l’ère du bimodal
Les DSI sommés de mieux mesurer ce qu’ils dépensent


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur