Déploiements 4G : SFR se rapproche de Free

4GMobilitéOperateursRégulationsRéseaux
2 3 Donnez votre avis

SFR a su maintenir, et de loin, son rythme de déploiements soutenus de sites 4G. Et se rapproche furieusement de Free.

En mai comme en avril, SFR a maintenu une cadence soutenue dans le déploiement de ses sites 4G. L’opérateur qui détient désormais respectivement 8 524 supports autorisés pour 6 295 en fonction en a déployé 634 et allumés 509 entre le 1er mai et le 1er juin 2016, selon les chiffres de l’ANFR (Agence nationale des fréquences). SFR marque donc largement ses distances avec ses concurrents Bouygues Telecom (216 nouveaux sites et 235 activés, respectivement), Free (262 et 100) et Orange (161 et 94).

Mais c’est pour mieux tenter de les rattraper. Car la filiale française de la holding Altice accuse un retard significatif puisque l’opérateur compte le plus petit parc de sites activés avec 6 295 supports même s’il est en passe de rattraper son plus proche concurrent, Free et ses 6 414 points hauts LTE. C’est déjà le cas sur les sites autorisés avec 8 524 autorisations chez SFR contre 7 776 chez Free. Mais il faudra mettre les bouchées triples pour rejoindre les 9 224 sites de Bouygues Telecom et les 9 755 d’Orange.

La course au 1800 MHz

SFR s’est particulièrement activé sur les sites 1800 MHz (que les opérateurs peuvent exploiter commercialement en 4G depuis le 25 mai dernier dans la foulée de Bouygues Telecom qui avait obtenu une dérogation dès 2013). Il a obtenu 598 nouvelles autorisations (sur un total de 3 387) et en a allumé 184 (sur un total de 221 exploités aujourd’hui). L’opérateur poursuit également ses efforts sur le 800 MHz (498 sites nouvellement activés sur plus de 6 000) et se montre plus modéré sur le 2600 MHz (avec 108 nouveaux supports en fonction sur un total de 2 562).

En revanche, alors qu’ils détiennent une licence, la bande des 700 MHz semble aussi étrangère à SFR qu’à Orange qui la dédaignent totalement. Seuls Bouygues Telecom et Free s’y intéressent avec respectivement 3 et 117 sites déployés (mais un seul activé, du côté de Bouygues Telecom en l’occurrence). Pour ces deux acteurs, et particulièrement pour Free qui ne dispose pas des fréquences basses 800 MHz, le 700 MHz s’inscrit comme un moyen de prendre de l’avance sur la concurrence.

Plus de 26 000 sites 4G au total

Au final le parc de la 4G en France compte 26 019 sites autorisés (+3,1%) dont 22 491 en services (dont 211 en outre-mer). Ils se répartissent entre 17 465 supports autorisés en 800 MHz (+5,3%), 11 768 en 1800 MHz (+7,7%) dont près de 5000 détenus par les autres opérateurs que Bouygues Telecom, 17 781 en 2600 MHz (+2,2%) et 120 sites 700 MHz. Orange conserve l’avantage (8 841 sites en activité), Bouygues Telecom s’accroche (8 049 sites), Free détone malgré son arrivée tardive (6 414 sites) et SFR revient dans la course après une période à vide en 2014-2015 (6 295 sites).


Lire également
4G : SFR reprend la main sur Free
SFR ouvre sa 4G ultra haut débit mobile à Brest
L’ensemble des fréquences mobiles désormais accessible à la 4G

crédit photo © Detchart Sukchit – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur