Déréglementation de l’électricité : la facturation n’a pas suivi

Data & StockageProjetsRégulationsRéseaux
1 1 Donnez votre avis

De grands entreprises et collectivités attendent encore leurs factures près de six mois après la fin des tarifs réglementés d’électricité d’EDF et leur passage en offre de marché. La faute à un retard d’adaptation des systèmes d’information ?

La fin des tarifs réglementés d’électricité d’EDF pour les plus gros consommateurs (les sites aux tarifs « jaune » et « vert ») est effective depuis le 31 décembre dernier. Les offres de marché ont pris le relais depuis. Pourtant, de grands comptes (entreprises et collectivités) attendent encore leurs factures et, quand ils les reçoivent, constatent des erreurs de facturation, rapportent Les Échos.

Ces difficultés touchent de grands clients ayant groupé les achats en énergie de leurs sites pour réduire leurs coûts et simplifier la migration vers une offre de marché, comme l’a confirmé Frank Roubanovitch, président du Cleee. L’association regroupe des entreprises françaises grandes consommatrices d’électricité. Des sociétés comme AccorHotels, Orange ou Carrefour en font partie. En plus de grandes entreprises, des collectivités locales sont concernées par ces couacs de facturation. Les clients d’Engie seraient les plus touchés, suivis des clients d’EDF et de Direct Energie.

SI, données et flux

« Il y a clairement eu un manque de moyens, notamment sur les systèmes d’information », déplore le responsable énergie d’une enseigne cliente de l’offre de marché d’EDF. Le fournisseur historique assure, de son côté, travailler à la résolution des difficultés rencontrées par quelques milliers de sites. Mais les clients d’EDF seraient moint touchés que ceux d’Engie…

Engie (anciennement GDF Suez) reconnaît que le pic d’activité du début d’année « n’a peut-être pas été anticipé ». Les difficultés concerneraient 20 % des sites ayant basculé sur son offre depuis la fin des tarifs réglementés. Mais celles-ci devraient être réglées cet été pour la moitié des sites concernés.

Quant au fournisseur Direct Energie, il indique aux Échos que les problèmes « de qualité des données transmises et d’intégration des flux » sont quasiment tous résolus.

Lire aussi :

Comment EDF Energies Nouvelles turbine au Big Data

Engie colmate les fuites de sa filiale informatique

crédit photo © chungking / Shutterstock.com

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur