Orange solide en 2015, poursuit la négociation avec Bouygues

MobilitéOperateursRégulationsRéseaux
Orange
2 40 Donnez votre avis

Orange a doublé son résultat net en 2015 et stabilise le recul de son chiffre d’affaires. Les discussions avec Bouygues se poursuivent.

L’année 2015 aura été celle du véritable rebond pour Orange. Le groupe vient d’annoncer un résultat net part du groupe multiplié par trois quasiment. Il passe de 925 millions d’euros en 2014 à 2,65 milliards. Le résultat net est également en forte progression : 2,96 milliards contre 1,23 milliard l’année dernière. Notamment soutenu par la croissance des deux derniers trimestres 2015 (respectivement +0,1% et +0,5%), le chiffre d’affaires tend d’ailleurs à se stabiliser (-0,1%), alors qu’il régressait encore de 2,5% en 2014. Au 31 décembre 2015, il s’élève à 40,24 milliards d’euros (dont 19,14 milliards en France, -0,8%). L’Ebitda retraité est en légère croissance (+0,1%) à 12,43 milliards d’euros. La première depuis 2009 pour l’opérateur et en avance d’un an par rapport au plan quinquennal Essentiels 2020 présenté en mars 2015.

« Cette croissance est le résultat d’une performance commerciale très solide, en particulier dans le très haut-débit, et de la poursuite de nos efforts de maîtrise des coûts », a commenté Stéphane Richard, le PDG d’Orange. La baisse de coûts indirects s’est en effet poursuivie (de 118 millions d’euros) contre une hausse de 62 millions d’euros de coûts directs « en lien avec le développement de l’activité », assure l’opérateur. L’activité Entreprise est également en voie de stabilisation. Avec un chiffre d’affaires de 6,4 milliards, il recule de 0,9% (+1,7% en données historiques). Son résultat net s’améliore avec un recul limité à 0,3% pour 954 millions.

Hausse des clients mobiles et fixes

Orange a poursuivi son acquisition de clients. Le groupe compte 201,2 millions de clients mobiles, en hausse de 3,2% (+6,2 millions). Ils sont notamment tirés par la France. Les 28,4 millions de clients mobiles (dont 24,1 millions de forfaits) progressent de 3,3%. Les offres Sosh totalisent près de 2,94 millions de clients (+19% sur l’année). Et 8 millions profitent de la 4G. L’Europe (+6,3% pour 31,4 millions de forfaits) et la zone Afrique Moyen-Orient (110,2 millions de clients, +4,1%) participent également à la hausse de l’activité mobile.

Les clients Internet fixes sont également en progression, de 3,1%, à 18,1 millions. Soit 549 000 nouveaux foyers dont 380 000 en France pour un total de 10,73 millions (en hausse de 3,7%). La fibre y séduit 960 000 résidences en France (et 809 000 en Espagne) sur un total de 1,88 million d’accès FTTH commercialisés par le groupe. En France, 5,1 millions de clients FTTH étaient raccordables fin 2015 (6,8 millions en Espagne). Les offres convergentes (associant services fixe et mobile) continuent de séduire. Elles concernent désormais 48,8% des abonnés haut débit fixe contre 44,3% un an plus tôt.

2015 signe aussi le retour de la hausse des investissements : de 9,3% à près de 6,49 milliards. Ils représentent 16,1% du chiffre d’affaires global, en hausse de 1,4% (par rapport au 5,64 milliards de 2014), et se concentrent notamment dans le déploiement de la fibre optique en Europe (+55% par rapport à 2014) et en France (+50%). Mais aussi sur les infrastructures mobiles avec la poursuite du déploiement accéléré de la 4G, particulièrement en France poussée par le concurrent Bouygues Telecom depuis 2013, le retour annoncé de SFR (Numericable-SFR) et l’offensive de Free. Cela se traduit par une hausse des investissements en Frances de 10,6% légèrement supérieure à la moyenne du groupe avec 16,2% des 19,14 milliards d’euros du chiffre d’affaires national.

Poursuite des discussions autour de Bouygues

2016 se poursuivra avec, comme événement majeur, l’acquisition de Bouygues Telecom. Orange a confirmé que les discussions se poursuivaient et qu’elles pourraient durer encore plusieurs semaines, comme nous le signalions hier. Au micro de BFM Business, Stéphane Richard a confirmé ce matin que « c’est une grosse opération qui nécessite qu’on y mette le temps qu’il faut » tout en se montrant prudent sur la réussite de l’opération qui implique l’ensemble des quatre opérateurs et l’Etat. «  Nous, on fait le maximum pour essayer d’y arriver. Je ne suis pas sûr aujourd’hui de boucler », a ajouté le dirigeant.

Il n’en poursuivra pas moins ses objectifs de résultats en visant pour 2016 un Ebitda retraité « supérieur à celui réalisé en 2015 à base comparable ». Ce qui passera par une réduction du taux d’endettement déjà nettement amélioré à 2,01x en 2015 contre 2,09x en 2014. Au 31 décembre 2015, il s’élevait à 26,55 milliards d’euros.


Lire également
Orange soutient le financement participatif de KissKissBankBank
TGV, autoroutes, pistes de ski, Orange étend sa couverture 4G
La fibre d’Orange séduit 1 million de foyers en France


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur