DevOps : Chef se développe en levant 40 millions de dollars

CloudDatacentersDéveloppeursDSILogicielsOpen SourceOrchestrationProjetsSécurité
5 75 Donnez votre avis

Le spécialiste de l’automatisation Open Source de l’infrastructure IT, Chef vient de lever 40 millions de dollars. Un investissement pour développer la société vers les conteneurs, la conformité et l’expansion internationale.

Chef est un outil d’orchestration des infrastructures de cloud computing. Livré sous licence open source Apache, cette offre monte en puissance, grâce à sa capacité à piloter de nombreux Clouds et systèmes d’exploitation. Chef est aujourd’hui utilisé par certains grands noms comme Bloomberg, Facebook ou encore Yahoo. Il permet de créer des recettes (via un langage de programmation métier) utilisables pour déployer les serveurs. Il est ainsi possible de définir le rôle qu’aura un nœud physique au sein d’un Cloud : compute, stockage, réseau, etc. Chef peut aussi provisionner (et déprovisionner) des machines virtuelles.

Connaissant un succès croissant, Chef intéresse aussi les investisseurs. Il vient d’annoncer une nouvelle levée de fonds de 40 millions de dollars. Parmi les investisseurs, on note la présence de Hewlett-Packard Ventures, ainsi que des fonds ayant déjà investi dans la jeune pousse : Battery Ventures, Citi Ventures, DFJ, Ignition Partners et ScaleVP. La présence de HP dans ce tour de table n’est pas anodine. Les deux sociétés ont noué un partenariat en décembre 2014 lors de l’évènement HP Discover. Au total, Chef a levé un peu plus de 100 millions de dollars depuis sa création en 2008.

Conteneurs, conformité et expansion internationale

Avec cette arrivée d’argent frais, Barry Crist, CEO de Chef souhaite aller dans plusieurs directions. Sur le plan de la plateforme, il veut renforcer deux axes : les conteneurs et la conformité. « Il s’agit de deux domaines qui nous souhaitons améliorer au cours des 18 prochains mois. Il n’y a pas des tonnes de conteneurs en production dans les entreprises, car beaucoup sont en phase d’expérimentation. Nous voulons faire certaines choses atour des conteneurs, vous les verrez l’année prochaine », précise le dirigeant.

Sur la partie conformité, il veut réformer la façon de l’aborder. « Traditionnellement la conformité est traitée comme une problématique qui ralentit le développement de logiciel. » L’orientation est donc d’intégrer la conformité dès la construction de l’application et de l’automatiser dans le code du logiciel. Cela permettra de réaliser plus facilement des tests (fonctionnels ou unitaires). C’est d’autant plus important dans le cadre d’un développement en mode DevOps et en s’appuyant sur des technologies Cloud.

Une partie de l’investissement sera affectée au développement à l’international. Barry Crist annonce par exemple un centre de développement en Europe l’année prochaine. « Nous sommes à la recherche du bon endroit. » Qui dit expansion, dit recrutement, le dirigeant souhaite renforcer ses équipes techniques. « Nous avons des gestionnaires de compte, des responsables projets, mais le gros du financement ira dans le recrutement dans le domaine technique », conclut-il.

A lire aussi :

Open Source : Chef soigne les DevOps avec du déploiement continu

Chef, CoreOS, Jenkins et les autres : la boîte à outils Open Source du Cloud

crédit photo © Rrraum – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur