DevOps Express, un programme pour accompagner la mouvance DevOps

DéveloppeursDSILogicielsMiddlewareProjets
sacha labourey cloudbees devops express
2 41 Donnez votre avis

Une initiative de 14 acteurs de l’industrie vise à simplifier le choix et la mise en place des outils DevOps au sein des entreprises. Un groupement mené par CloudBees et Sonatype.

Concernant la définition de DevOps, tout le monde s’accorde sur le fait que c’est la direction qu’il faut prendre (une fois vaincues les résistances internes, cela va sans dire).

Reste à précisément définir ce que cela représente, tant ce mouvement est large et riche en implications. « Mouvement, framework, technologie, culture. C’est un peu de tout cela » explique Jayne Groll, cofondatrice et membre du board du DevOps Institute. Pour faire simple, il s’agit d’une méthode visant à rapprocher les équipes métiers et IT afin de transformer la manière dont les projets informatiques sont menés. « DevOps est vraiment lié à la culture de collaboration », confirme Derek Weeks, vice-président et DevOps advocate chez Sonatype.

Au-delà de la définition de ce mouvement, il y a les outils. Et c’est ici que le bât blesse, avec des logiciels souvent redondants, peu interopérables ou carrément inconnus des développeurs IT.

Un programme pour défricher le monde des outils DevOps

En allant de l’intégration continue (CI pour Continuous Integration) à la délivrance continue (CD pour Continuous Delivery), Jenkins – et avec lui CloudBees – promet de devenir l’un des outils clés des équipes appliquant le modèle DevOps.

CloudBees et Sonatype lancent l’initiative DevOps Express, annoncée officiellement par le CEO de CloudBees, Sacha Labourey, sur la scène du Jenkins World 2016 de Santa Clara (notre photo). Un partenariat entre plusieurs acteurs du secteur. Ce groupement compte aujourd’hui 14 membres : Atlassian, BlazeMeter, CA Technologies, Chef, CloudBees, DevOps Institute, GitHub, Infostretch, JFrog, Puppet, Sauce Labs, Soasta, SonarSource et Sonatype. D’autres devraient rejoindre cette initiative par la suite.

Son but ? Défricher la jungle des outils et services DevOps, en proposant des solutions pour aller vers une mise en production, avec l’assurance que les outils pourront interagir entre eux, seront supportés et que les meilleures pratiques seront appliquées. Un effort d’intégration et de collaboration, dont les résultats seront à suivre du coin de l’œil.

À lire aussi :
Jenkins et Docker, le couple star des équipes DevOps ?
Les 3 grandes étapes de la mise en place du DevOps
Cloud et microservices au menu de JBoss EAP 7


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur