Dans 2 ans, les smartphones battront PC et consoles de jeux

ComposantsMobilitéPCPoste de travailSmartphonesTablettes
9 5 1 commentaire

Les performances des smartphones et tablettes se rapprochent de plus en plus de celles des ordinateurs de bureau traditionnels.

Fin 2017, les GPU équipant les puces mobiles dépasseront en puissance ceux des consoles de jeux actuelles, rapporte VentureBeat.

Avec une puissance de calcul de 2 téraflops, les GPU mobiles d’ARM seront en mesure d’aller contrer celui de la PS4, qui n’affiche que 1,84 téraflops de puissance de calcul. Une progression motivée par l’accroissement de la résolution des écrans des smartphones, et leurs forts besoins en graphismes de haut niveau.

Mais ce n’est pas tout. Nous avons ainsi appris hier que Samsung venait de mettre en production des modules de stockage UFS 2.0 de 256 Go, qui pourront prendre place dans des smartphones et tablettes, et apporteront des performances dignes des SSD d’entrée de gamme.

Sur le front des processeurs, les attaques à la domination des puces desktop viennent de toute part. D’ARM en premier lieu, avec son très convaincant Cortex-A72. Mais aussi de la part d’autres concepteurs de puces mobiles, qui souhaitent aller plus loin et plus vite et proposent ainsi leurs propres cœurs de processeurs. C’est le cas d’Apple, avec son A9X (cœurs Twister), de Samsung, avec son Exynos 8890 (cœurs M1), et de Qualcomm, avec son Snapdragon 820 (cœurs Kryo).

Un PC dans la poche

Certes, les puces ARM ne sont pas encore au niveau de leurs homologues desktop sur certains points (nombres flottants, bande passante mémoire, etc.). Mais la progression est rapide, avec une généralisation des offres à 8 cœurs, y compris sur l’entrée de gamme, comme avec le MediaTek Helio P20, qui propose 8 cœurs Cortex-A53 et un support de 6 Go de DDR4.

Des smartphones comprenant 8 cœurs 64 bits cadencés à plus de 2 GHz, un GPU de 2 téraflops, 6 Go de RAM et 256 Go d’espace de stockage… voilà qui ressemble fort aux caractéristiques de certains PC actuellement proposés sur le marché.

À lire aussi, nos articles MWC 2016 :
Android desktop : Remix OS se dévoile en images
BQ livre un smartphone 4G sous ARM Cortex-A72
Avec Mod, Cyanogen amplifie l’intégration entre OS et apps
Le Samsung Galaxy S7, un smartphone tout en performance
Avec Elite x3, HP assure la continuité PC-smartphone sous Windows
Le Helion P20 de MediaTek travaille sa performance et sa mémoire vive

Crédit photo : © Oleksiy Mark – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur