Discover 2015 : les 4 commandements de Hewlett Packard Entreprise

AppsBig DataBusiness IntelligenceCloudData & StockageDatacentersDSIMobilitéOrchestrationProjetsRéseauxSécuritéWifi
3 6 Donnez votre avis

Meg Whitman, futur CEO de HP Entreprise, a donné le cap de la prochaine entité. Il se décline en 4 axes stratégiques : infrastructures hybrides, sécurité, Big Data et mobilité.

La séparation en deux activités arrive à grand pas pour HP, car elle sera effective au 1er novembre prochain, a annoncé Meg Whitman, CEO du groupe. Elle a profité de l’évènement annuel de la firme à Las Vegas pour reparler de la création de ces deux entités et surtout de dresser une feuille de route pour l’activité entreprise qu’elle va diriger.

En premier lieu, elle justifie inlassablement cette scission pour mieux rassurer les clients. « Nous avons besoin de plus d’agilité, d’apporter plus vite des solutions à vos besoins notamment dans la transformation numérique », rappelle la dirigeante. Elle constate en outre que les stratégies métiers et IT ne sont pas si éloignées au point d’en faire un nouveau credo, le « new style of business ».

Les choses ont bien avancé depuis l’annonce de cette séparation. Hewlett Packard Entreprise a vu son périmètre se cantonner des serveurs et du stockage au Cloud en passant par la sécurité et le réseau, tout en gardant au passage les services. L’organigramme des différents responsables de ces divisions a aussi été arrêté en janvier dernier. Pour mémoire, il comprend Mike Nefkens, en charge des services, et Robert Youngjohns, à la tête de la division Software. Antiono Neri, responsable de l’activité serveur et réseau, prend part à l’aventure pour s’occuper de la gestion courante. Ils étaient tous présents sur scène, mais on aura noter l’absence de Bill Veghte, en charge de la stratégie de HP et homme fort de HP Entreprise.
Cette entité s’est dotée d’un nouveau logo avec un rectangle vert qui avait été présenté en avril dernier.

Bascule sur l’hybride

Puis est venu le temps pour Meg Whitman de décliner sa stratégie pour HP Entreprise. Elle se décline en 4 orientations : transformation, protection, accompagnement et renforcement. A chaque orientation, les dirigeants de HP Entreprise cités précédemment sont venus apporter la bonne parole de manière un peu docte, parfois, et commerciale, souvent. La première pierre de la stratégie de Meg Whitman est la transformation des sociétés vers des infrastructures hybrides. « Avec le développement des applications (1 trillion en 2020), des devices (100 milliards), les entreprises ont besoin de se reposer sur des infrastructures plus agiles, plus rapides. Il est donc nécessaire de les accompagner vers des solutions d’automatisation, d’orchestration et de convergence », souligne Mike Nefkens.

HP Entreprise propose plusieurs éléments pour cette transformation comme l’a rappelé Antonio Neri. Sur le Cloud par exemple, la firme de Palo Alto a dévoilé la 9ème itération de Helion Cloud System comprenant la plateforme Helion Openstack ainsi qu’une version de Cloud Foundry et la dernière mouture de CSA (Cloud Service Automation). Elle sera disponible en septembre prochain. On peut ajouter l’amélioration du reporting et du monitoring avec View 2.0 et Ops Analytics pour permettre à la DSI de « devenir un broker d’applications et de services ».

La sécurité, un problème de Big Data

La seconde orientation est la sécurité avec comme objectif de protéger les données, les applications contre différentes menaces (cyberattaques, erreurs humaines, incidents systèmes). Pour Robert Yougjohns, « la sécurité est un problème de Big Data. Pour détecter les menaces, il faut analyser des énormes volumes de données ». L’analytique est donc la clé pour réduire le temps de détection des attaques. Le responsable n’a pas fait d’annonces produits. Il faudra attendre septembre pour en savoir un peu plus notamment sur les évolutions du produit ArcSight.

Troisième étage de la stratégie de HP Entreprise, valoriser les données de l’entreprise. Car le constat est sans appel : « actuellement 80 à 90 % des personnes considèrent que les promesses du Big Data ne sont pas effectives ou surévaluées », constate Mike Nefkens. Pour les porte-parole, le salut passera par les solutions de HP en matière de Big Data comme Haven ou la mise en place d’une plateforme Hadoop en collaboration avec Hortonworks.

Aruba au cœur de la mobilité

Enfin, dernière brique du ‘quadrant magique’ de HP Entreprise : la mutation de la productivité. Sous ce concept, on retrouve notamment la transition vers la mobilité. Dans ce cadre, l’acquisition d’Aruba Networks va prendre tout son sens. Son CEO, Dominic Orr, a fait sensation sur scène avec un dynamisme rafraîchissant pour expliquer les besoins des différentes générations en entreprises et leur implication sur les réseaux. Pour Antonio Neri, il ne fait aucun doute qu’Aruba va redéfinir le paysage du réseau. Toutefois, il faudra là encore attendre quelques mois avant d’en savoir un peu plus.

Au final, Meg Whitman a donné sa feuille de route : « nous nous sommes demandés comment positionner HP non pas pour seulement survivre, mais aussi prospérer ». Cela passera par des acquisitions probablement, comme le montrent les derniers mouvements autour d’Aruba ou de Contextream. La dirigeante sait qu’elle joue une partie de poker importante, car les derniers résultats financiers de HP n’étaient pas au beau fixe.

A lire aussi :

Discover 2015 : HP enfonce le coût sur le stockage flash

HP s’ancre dans le SDN/NFV avec Contextream


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur