Docker Enterprise supporte les mainframes d’IBM

CloudDatacentersDéveloppeursDSIOrchestrationPolitique de sécuritéProjetsSécuritéServeurs
IBM zEnterprise EC12 © IBM

Poursuivant sa conquête des grands comptes, Docker a mis à jour sa solution Enterprise en supportant notamment les mainframes d’IBM.

L’actualité de Docker n’est pas que financière. Le spécialiste de la technologie des conteneurs vient de publier la mise à jour de sa suite à destination des entreprises. Docker Enterprise passe en version 17.06 et apporte plusieurs évolutions. Pour mémoire, ce package se compose du runtime de Docker combiné avec des solutions d’orchestration (gestion des clusters et des déploiements), des fonctions de sécurité et des outils d’administration. L’objectif est de fournir une plateforme de container as a service pour les entreprises ne disposant pas des compétences dans ce domaine.

Docker ajoute notamment avec la mise à jour le support des mainframes d’IBM. Dans un billet de blog, Vivek Saraswat ingénieur chez Docker explique, « nous sommes conscients que plusieurs de nos clients disposent d’applications Java ou .Net, ainsi que d’applications mainframes dans leur portefeuille. Docker EE permet de moderniser ses applications en les packageant dans un format standard sans monopoliser une équipe de développeurs pour recoder les applications ». Il ajoute, « les entreprises peuvent ainsi conteneuriser leurs applications traditionnelles, ainsi que les microservices et les déployer dans un même cluster de manière on-premise ou dans le Cloud ». Cette orchestration multi-architecture (Windows, Linux et mainframe) va accélérer la diffusion des technologies de conteneurs au sein des grandes entreprises.

Sécurité et automatisation renforcées

Au sein de Docker EE 17.06, la start-up étoffe la politique de sécurité. Les administrateurs ont maintenant la capacité de contrôler les accès basés sur des rôles définis, pour fixer les limites physiques et virtuelles des utilisateurs et des équipes partageant des environnements Docker. Concrètement, la DSI peut consolider différentes équipes au sein d’une infrastructure sans modifier l’activité globale.

La dernière évolution concerne l’automatisation et plus particulièrement le support des dépôts immuables (immutable repositories), qui évitent la suppression des tags images basculés en production. Les tags images sont utilisés pour définir le contenu d’un conteneur en activité et ils sont souvent partagés sur plusieurs conteneurs.

A lire aussi :

Docker finalise un financement de 75 millions de dollars

Les conteneurs Docker, une planque pour les malwares

BM zEnterprise EC12 © IBM

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur