Docker est l’outil de prédilection du Devops

CloudDéveloppeursDSILogicielsOpen SourceProjets

Selon une étude, Docker est l’outil préféré des DevOps tout en notant aussi le développement du phénomène container as a service.

Docker, vraie star du Devops ? C’est en tout cas ce que tend à démontrer l’étude « State of the Cloud » que vient de publier la société RightScale. Basée sur les réponses d’un peu plus de 1000 entreprises dans le monde (équitablement réparties entre sociétés de plus et de moins de 1000 personnes), cette enquête montre que la technologie de conteneurs est aujourd’hui la plus déployée parmi les organisations ayant mis en place des outils dédiés au Devops.

rightscale_dockerAvec 35 % d’entreprises déjà conquises – et 32 % supplémentaires qui prévoient de l’employer -, Docker devance un trio d’outils de gestion de configurations (Chef, Puppet et Ansible). Surtout, là où le taux d’adoption de Docker enregistre un bond de 8 points en un an – et même davantage chez les seules grandes entreprises -, ceux de Chef et Puppet s’affichent en retrait de 4 points chacun. Ansible fait un peu mieux, en restant stable d’une année sur l’autre.

La croissance du Container-as-a-service

L’attrait pour Docker se retrouve également dans les outils d’orchestration de conteneurs. Un terrain où se détache nettement Kubernetes. Le projet Open Source issu de Google est adopté par 14 % des entreprises sondées par Rightscale, soit un doublement par rapport à 2016. En sus, 22 % des organisations prévoient  de l’utiliser prochainement, ce qui devrait encore doper l’adoption de cet outil. L’intérêt pour des solutions voisines comme Docker Swarm ou Mesosphere apparaît moins net, tous deux n’affichant qu’une croissance d’un point sur un an en terme de taux d’adoption. Signalons toutefois que 16 % des entreprises sondées prévoient d’utiliser Swarm prochainement.

Une large part des utilisateurs de Docker y a recours via des offres Cloud (Caas, pour Container-as-a-service). 35 % des utilisateurs se tournent pour ce faire vers AWS, 11 % vers Azure et 8 % vers Google, selon les chiffres de Rightscale. Les proportions d’entreprises prévoyant d’utiliser ces services Cloud (27 % pour AWS, 28 % pour Azure, 18 % pour Google) laissent également entrevoir une solide croissance pour le Caas dans les mois et années qui viennent.

rightscale_devopsGlobalement, 78 % des entreprises sondées par Rightscale se sont lancées dans une démarche Devops (+ 4 points en un an). Dans les grandes organisations, ce taux grimpe même à 84 %. Ces sociétés de plus de 1000 personnes ont aussi de plus en plus tendance à en faire une politique à l’échelle de l’entreprise dans son ensemble : elles sont ainsi 30 % dans ce cas en 2017, contre 21 % seulement voici un an.

A lire aussi :

DevOps, un quart des DSI françaises pleinement matures

Voyages-SNCF livre son carnet de route de l’aventure DevOps

Comment la Société Générale digère la culture Devops

Crédit photo © Egorov Artem – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur