Quand la DSI renonce à des projets, faute de temps

DSIProjets
11 163 Donnez votre avis

Par manque de temps ou de ressources, les directeurs des systèmes d’information en France retardent ou annulent des projets majeurs, révèle une étude de Sungard AS.

Les DSI voudraient consacrer plus de temps à des projets stratégiques, travailler en bonne intelligence avec la direction générale et innover, mais ils manquent de temps. C’est le constat d’une étude réalisée en décembre 2015 auprès de 100 responsables informatiques français de la communauté Atout DSI formée par le spécialiste de la continuité d’activités Sungard AS (cf. infographie). Les principaux freins à la réalisation d’une « semaine idéale » cités par les répondants sont : la gestion des urgences (35 %), les problèmes organisationnels/manque de temps (22 %), une très lourde charge de travail (16 %) et, enfin, le manque de ressources humaines (14 %).

Un agenda de ministre

Résultat, 60 % des DSI déclarent avoir retardé ou renoncé à un projet majeur, cela peut concerner des applicatifs, ERP et CRM (pour 37 % des répondants) ou des projets plus sensibles (19 %) : refonte du SI, plan stratégique de l’entreprise, schéma directeur, gouvernance… Et l’agenda est très chargé. 57 % des responsables informatiques disent travailler entre 45 et 50 heures par semaine. Idéalement, 80 % des DSI souhaiteraient ne consacrer que 10 % de leur temps aux « problèmes opérationnels », mais la moitié d’entre eux y consacrent entre 30 et 50 % de leur temps. 60 % font 1 à 4 déplacements par mois, et 49 % passent 40 % de leur semaine de travail en réunion…

QUOTIDIENDSI _Bloc2

Dans ce contexte, 50 % des DSI consacrent entre 20 et 30 % de temps à la gestion de projets stratégiques, au lieu des 40 à 60 % de temps souhaités. Pour le management d’équipes, 40 % y passent 20 % de temps (34 % y consacrent seulement 10 %). 56 % passent 10 % à travailler avec la hiérarchie. Enfin, la plupart des DSI (95 %) accordent aussi 10 % de temps à la veille technologique.

Lire aussi :

Gala DSI : « Sur le numérique, tout le monde a besoin des DSI »
Devops : les DSI français se voient trop beaux

crédit photo de une © Yeko Photo Studio / shutterstock.com

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur