IA, IoT, cybersecurité…ces technos qui troublent les DSI

DSIProjets
dsi-innovation-gartner

L’innovation fait évoluer les fonctions du DSI. Selon Gartner, il devient un interlocuteur encore plus influent pour la stratégie d’entreprise.

La numérisation et l’innovation technologique changent le rôle des directeurs des systèmes d’information (DSI). Pilotes des déploiements techniques, ils sont de plus en plus perçus comme des interlocuteurs stratégiques dans les comités exécutifs des entreprises.

C’est le principal enseignement d’une enquête publiée lors du Gartner Symposium/ITxpo d’Orlando (Floride).

Pour l’édition 2018 du « Gartner CIO Agenda Survey », le cabinet d’études américain a agrégé les réponses de 3160 DSI dans 98 pays.

Premier constat : 95% des DSI interrogés s’attendent à ce que la numérisation transforme leur fonction dans l’entreprise.

Son rôle traditionnel évolue pour s’étendre au  management du changement ou encore à la gestion de talents numériques, par exemple. 

84% des répondants déclarent d’ailleurs exercé des responsabilités en dehors de l’IT.  Il s’agit le plus souvent de soutenir la transformation numérique de l’organisation et l’innovation (data, cloud, mobilité…).

Pour une majorité de DSI, certaines technologies – de la cybersécurité à l’intelligence artificielle,  sans oublier l’internet des objets (IoT) – vont profondément modifier leur façon de travailler.

Autant de changements qui nécessitent des compétences nouvelles. Ces dernières ne sont pas toujours disponibles en interne. Mais elles sont essentielles pour soutenir la croissance de l’activité et générer de la valeur à l’ère numérique. 

Orchestration de services

La croissance portée par le numérique est la priorité la plus souvent citée par les DSI pour 2018.

Le défi à relever consiste à atteindre cet objectif sans grever les budgets IT. Idéalement, en consacrant 56% des efforts à la performance de l’activité (influence sur la stratégie générale, marges, croissance des revenus…) et 44% à la livraison IT.

« L’ impact de la numérisation sur le travail du DSI et sur le département informatique lui-même ne doit pas être sous-estimé », déclare Andy Rowsell-Jones, Vice-Président chez Gartner.

Pour en tirer profit, «  l’organisation informatique doit passer du statut de producteur IT à celui d’acheteur. Et le DSI devenir un expert de l’orchestration de services. »

Et l’optimiste prévaut. Pour 79% des hauts responsables informatiques, le numérique rend leur département « prêt pour le changement »

On note, à ce propos, que l’enquête ne couvre pas la thématique du Shadow IT (systèmes et services utilisés dans le cadre professionnel sans approbation de la DSI).

Lire également :

Les DSI entre la complexité de la mobilité et la pression de la direction générale

Le plus grand risque de sécurité pour les DSI ? Les PDG !

crédit photo © Ollyy / Shutterstock

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur