Fiasco Galaxy Note 7 : Bérézina pour Samsung, alerte pour les autres

MobilitéSmartphones
2 8 1 commentaire

Samsung estime qu’un tiers de ses bénéfices vont être perdus ce trimestre du fait de l’échec du lancement du Galaxy Note 7.

Rappel des faits : suite au lancement du Galaxy Note 7 pendant l’été, des cas de surchauffe, explosion et prise de feu de l’appareil ont été signalés. Le constructeur coréen Samsung a alors opté pour un rappel de son nouveau smartphone de haut de gamme. Un rappel qui a démarré mi-septembre en France (voir « Samsung amorce le retour des Note 7 le 19 septembre en France »).

Toutefois, la seconde version du Galaxy Note 7, embarquant une nouvelle batterie, rencontre elle aussi des soucis de surchauffe. Voir à ce propos nos récents articles :

De guerre lasse, la firme a opté pour l’arrêt de la production de ce terminal, et recommande à tous ses clients de ne plus l’utiliser (voir « Galaxy Note 7 : Samsung conseille de ne plus les utiliser »).

Un remboursement du Galaxy Note 7 sera probablement la prochaine étape de ce désastre industriel. Selon certaines sources, Samsung va abandonner purement et simplement ce smartphone, dont la production ne sera pas relancée et dont les modèles existants ne seront ni réparés, ni échangés.

Alerte sur les bénéfices

Certains estiment que ce fiasco coûtera jusqu’à 17 milliards de dollars à Samsung. Non seulement en manque à gagner, mais également en frais de rappel. De fait, les rappels en question demandent des précautions. La firme livre ainsi des kits de renvoi renforcés, afin de limiter les risques en cas de prise de feu de l’appareil pendant son transport.

Samsung Electronics a revu son estimation de bénéfice pour le trimestre en cours. Le bénéfice d’exploitation va ainsi passer de 7800 milliards de wons (6,87 milliards de dollars) à 5200 milliards de wons (4,58 milliards de dollars), soit une baisse de 2600 milliards de wons (2,29 milliards de dollars). Un tiers. Sans grande surprise, l’action de la firme à la Bourse de Séoul perd du terrain quasiment chaque jour de la semaine. Elle s’est toutefois stabilisée ce jeudi.

Une bien mauvaise affaire pour Samsung, qui est actuellement attaqué par un fonds d’investissement américain, qui aimerait que le groupe lâche la bride sur sa filiale Samsung Electronics (voir « Un fonds d’investissement US s’attaque à la dynastie Samsung »).

Alerte sur les smartphones

Ce souci est une aubaine pour les concurrents du constructeur, qui devraient s’engouffrer dans la brèche pour proposer des alternatives au Note 7.

Reste qu’il est possible que ces smartphones rencontrent les mêmes soucis de chauffe. L’utilisation d’écrans et de processeurs toujours plus gourmands en énergie montre en effet les limites des batteries lithium-ion lorsque ces dernières sont soumises à de trop fortes sollicitations.

Un problème qui deviendra de plus en plus critique et devrait forcer les concepteurs de SoC à opter pour des technologies limitant ce risque. Le thermal throttling qui limite la puissance des processeurs afin d’éviter leur surchauffe prendra-t-il bientôt en compte la chauffe de la batterie ? Si oui, ce garde-fou devrait fortement limiter les performances réelles des smartphones, par rapport à celles annoncées sur leur fiche technique.

Il semblerait que la loi de Celsius doive encore une fois l’emporter sur la loi de Moore.

À lire aussi :
Samsung Galaxy Note 7, un smartphone résolument professionnel
Le Samsung Galaxy Note 7 confronté à des problèmes de batterie
Samsung stoppe la production du Galaxy Note 7 v2 !

Crédit photo : © Christophe Lagane – Silicon.fr

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur