Avec son édition Enterprise, Docker part à l’assaut des DSI

CloudDatacentersDéveloppeursDSIOrchestrationPolitique de sécuritéProjetsSécuritéServeurs
2 91 Donnez votre avis

En lançant son édition entreprise, Docker veut séduire un peu plus les sociétés. Il package son offre et en commercialise le support.

Depuis quelques mois, Docker ne veut plus être vu comme une technologie seulement dédiée aux développeurs. Le spécialiste du conteneur entend devenir un acteur de l’IT d’entreprise en parlant facilité de déploiement et de gestion, ainsi que sécurité. Mais il lui manquait encore une offre spécifique pour les entreprises.

C’est maintenant chose faite avec le lancement de l’édition entreprise de Docker (Enterprise Edition ou EE). Dans un billet de blog, Michael Friis, responsable produit, précise que cette édition se compose du runtime de Docker combiné avec des solutions d’orchestration (gestion des clusters et des déploiements), des fonctions de sécurité et des outils d’administration. La plateforme est intégrée, certifiée pour supporter AWS, Azure, CentOS, Red Hat Enterprise Linux, Oracle Linux, SUSE Enterprise Linux Server, Ubuntu et Windows Server 2016.

Docker EE se décline en 3 gammes : Basic, Standard et Avancé. Le premier produit comprend la plateforme sans fonctionnalité supplémentaire. La version standard embarque la gestion des conteneurs et des images avancées, l’intégration de l’annuaire entreprise (LDAP/AD) et le contrôle d’accès via Docker Datacenter. La version Avancée ajoute aux éléments précédents le scan de sécurité.

Une certification et des mises à jour à cadence trimestrielle

Qui dit version entreprise, dit aussi offre commerciale sur le support. Pour la partie Basic, il faudra débourser 750 dollars par an. Les tarifs passent à 1500 dollars par an pour la version Standard et à 2000 dollars par an pour la version Avancée.

Dans le même temps, Docker annonce le lancement d’un programme de certification pour que les entreprises et partenaires puissent intégrer ses offres dans les meilleures conditions.  Par ailleurs, la start-up a indiqué que, pour l’édition entreprise, la fréquence des mises à jour de sécurité et de montées de version serait trimestrielle. Pour la communauté des développeurs, ces évolutions sont mensuelles (avec toutefois des options trimestrielles).

A lire aussi :

Docker est l’outil de prédilection du Devops

Face au risque de fork, Docker met en Open Source son runtime

Photo credit: Andrii Stashko via Visualhunt.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur