Effet Snowden : des pertes plus conséquentes pour l’industrie US

CloudRégulationsSécuritéSurveillance
2 8 Donnez votre avis

La surveillance planétaire la NSA dévoilée par Edward Snowden aura un impact sur les contrats des acteurs IT américains. L’ITIF qui avait estimé dans un premier temps la perte entre 22 et 35 milliards de dollars révise son jugement et pense qu’elle dépassera largement les 35 milliards de dollars.

C’est une querelle de chiffres, mais il ne fait aucun doute que les affaires dévoilées par le lanceur d’alertes Edward Snowden ont eu impact sur l’industrie IT américaine. Les différentes méthodes et l’ampleur de la surveillance de la NSA ont impacté la confiance des clients auprès des fournisseurs de services, des opérateurs de télécommunications ou des équipementiers. On pense notamment aux fournisseurs de Cloud.

Plusieurs estimations ont été réalisées. Le premier a dégainer a été l’ITIF (Information Technology and Innovation Foundation) qui lançait un premier ordre de grandeur pour la seule industrie américaine du Cloud entre 22 et 35 milliards de dollars en 2016. Forrester écartait cette modeste prévision pour afficher une perte beaucoup plus salée de 180 milliards de dollars. Cependant, en avril dernier, le même cabinet d’études relativisait les effets financiers de l’affaire Snowden. « L’impact de Prism (un des programmes de surveillance de l’agence impliquant la complicité des grands acteurs américains, NDLR) est toujours sensible sur le marché pour les services Internet, mais la puissance de la tempête et l’importance de ses conséquences sont moindres que ce qui avait été imaginé de prime abord », écrivait l’analyste Edward Ferrara, dans un billet de blog. Selon Forrester, qui se basait sur une étude auprès de plus de 3 000 décideurs dans le monde entier, 26 % des entreprises ont stoppé leurs contrats, ou diminué leurs dépenses, avec des entreprises américaines offrant des services Internet, en raison des révélations du plus célèbre lanceur d’alertes de la planète.

Des dommages sur l’ensemble de l’économie IT américaine

Aujourd’hui, l’ITIF révise à son tour sa position en soulignant que l’industrie IT américaine dans son ensemble et non pas uniquement les seuls fournisseurs de Cloud été touchés par les révélations de Snowden. En conséquence, les pertes pour l’économie américaine « dépassera largement les 35 milliards de dollars estimés précédemment », explique la Fondation. Dans un rapport, elle donne des exemples comme une assurance allemande qui a arrêté son contrat avec Salesforce pour des questions de localisation des données avec à la clé la perte de 124 millions de dollars. Les équipementiers comme Cisco, Qualcomm, HP et Microsoft ont vu des marchés se fermer comme la Chine ou le Brésil en raison de protection des données ou par suspicions de la présence de backdoors sur le matériel.

La Fondation pense que la récente réforme de la NSA ne suffira pas à rétablir la confiance. Il faut une véritable transparence sur les activités de surveillance. Elle est complétement opposée à la mise en place de backdoors et de solutions de chiffrement faibles. Par contre, elle ne donne pas une autre estimation chiffrée des pertes pour l’économie américaine.

A lire aussi :

Chiffrement : comment échapper à la curiosité de la NSA
Espionnage de la NSA : les 8 leçons d’Edward Snowden

Crédit Photo : Wrangler-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur