Electricité : Israël à son tour ciblé par une cyberattaque… des plus banales

Sécurité
3 5 Donnez votre avis

Après le black-out en Ukraine, Israël est-il menacé à son tour par une cyberattaque ciblant les infrastructures électrique ? Voire. La menace en question, un ransomware, est limitée au régulateur de l’énergie et ne touche pas les réseaux de distribution.

Au tour d’Israël de devoir affronter une cyberattaque visant une organisation travaillant dans son secteur de l’électricité. Après les événements en Ukraine, où un malware est parvenu à provoquer un black-out dans plusieurs dizaines de milliers de foyers, il n’en fallait pas plus pour provoquer un emballement. Sauf que l’attaque en question se limite à l’autorité locale de régulation, et ne s’étend pas à une entreprise reliée à la production ou à la distribution d’électricité du pays. Comme l’a expliqué un analyste cyber (Eyal Sela) au SANS ICS, branche spécialisée sur les systèmes industriels (Scada) de cette organisation regroupant 165 000 professionnels de la sécurité, l’attaque qui a paralysé ce régulateur employant une trentaine de personnes est limitée au réseau de cette entreprise. Selon le billet de blog du Sans ICS, l’infection serait due à une banale campagne de phishing distribuant un ransomware (un malware chiffrant les données et réclamant une rançon pour en restaurer l’accès).

« Virus identifié »

L’emballement autour de cette affaire trouve son origine dans les déclarations du ministre de l’énergie israélien, Yuval Steinitz, lors d’une conférence sur la cybersécurité à Tel Aviv. Mardi, ce dernier a expliqué qu’une attaque avait été découverte au sein du régulateur en début de semaine. Ajoutant « que le virus avait déjà été identifié et que le logiciel adéquat était déjà en cours de préparation afin de neutraliser la menace ». Au cours des deux dernières années, l’Etat hébreu a été visé par de nombreuses cyberattaques, les autorités désignant la responsabilité du Hezbollah ou de l’Iran. Concernant le blocage des systèmes du régulateur du marché de l’électricité, le ministre Yuval Steinitz n’a donné aucune indication sur l’origine probable des assaillants.

L’industrie de la cybersécurité est aussi un des fleurons d’Israël ; elle représente 3 milliards de dollars à l’export pour l’Etat hébreu.

A lire aussi :

Comment des hackers ont provoqué une panne de courant en Ukraine

Panne de courant via une cyberattaque : les spécialistes ne sont pas surpris

Crédit photo : chungking / Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur