Elon Musk rêve de lancer 700 satellites légers pour connecter le monde

Mobilité
3 9 Donnez votre avis

Elon Musk, le fondateur de Tesla, a l’ambition de lancer environ 700 satellites pour offrir un accès à Internet à travers le monde. Une concurrence à terme pour les opérateurs traditionnels.

Le monde change et les entreprises évoluent, notamment en développant des activités d’opérateur télécoms. Les géants du web ont pris soin depuis quelques années d’acheter, de construire des réseaux de télécoms jusqu’alors chasse gardée des opérateurs pendant des décennies. Google, par exemple, a récemment remis au pot pour participer à la pose d’un câble sous-marin reliant États-Unis et Asie. Facebook rachètes des capacités optiques, officiellement pour relier ses datacenters. Un autre aspect de ce développement repose sur la philanthropie en proposant des moyens pour diffuser l’accès à Internet au plus grand monde. La firme de Mark Zuckerberg dispose d’un plan baptisé Internet.org et tente d’enrôler les opérateurs dans son aventure.

Aujourd’hui, c’est un autre nom de la Silicon Valley qui a des ambitions similaires d’apporter l’accès à Internet au plus grand nombre. Elon Musk, le fondateur de Tesla fabricant de voiture électrique haut de gamme, aurait planifié le lancement de plusieurs centaines de satellites dans l’espace, selon le Wall Street Journal. Le milliardaire américain est connu aussi pour avoir créé en 2002, SpaceX (Space Exploration Technologies Corporation) qui a pour objectif de lancer des hommes sur Mars.

Or, selon le journal économique, Elon Musk aurait eu des discussions avec Greg Wyler, ancien de Google et fondateur de WorldVu Satellites. Cette dernière dispose d’une bande de fréquence entre 12 et 18 GHz et prévoit la création de satellite « poids plume » autour de 100 kilos, donc moins cher que les satellites traditionnels. Le projet serait de lancer environ 700 satellites light pour avoir une couverture globale à travers le monde. Le montant de 1 milliard de dollars est évoqué par le journal économique pour cette initiative.

A l’époque, Greg Wyler avait les mêmes ambitions au sein de Google, mais la firme de Mountain View a opté pour une autre solution avec le projet Loon. Il est donc maintenant épaulé par Elon Musk pour développer ses ambitions, mais les deux protagonistes sont maintenant à la recherche de partenaires pour lancer véritablement le projet.

Crédit Photo : Ramcreation @shutterstock

A lire aussi :


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur