EMC LEAP rajeunit la gestion de contenu. Et tue Documentum?

CloudCollaborationDSILogicielsProjets
1 2 Donnez votre avis

La suite cloud de gestion de contenu d’EMC proposera bientôt 5 SaaS, dont deux de DocuSign. Car la plateforme joue l’ouverture avec une marketplace. Au détriment de Documentum?

EMC se propose maintenant de réaliser un saut dans le cloud avec LEAP, sa suite cloud de gestion de contenu pour l’entreprise. Une concurrence à sa solution de gestion de contenu (EMC pour Enterprise Content Management) Documentum? Cette suite logicielle de 25 ans bénéficie en effet d’une forte base installée. Prisonnière d’une technologie rendant dépendant? Quoi qu’il en soit, EMC positionne LEAP comme une solution ouverte et accessible à tous en quelques clics, tandis que Documentum s’adresse plutôt aux spécialistes. Attention : le paiement à l’usage peut se révéler intéressant au départ, mais la vigilance s’impose dans le temps.

L’ECM en SaaS: allégé, mais complet

LEAP : l'ECM en mode SaaS
LEAP : l’ECM en mode SaaS

Née du projet Horizon, LEAP se présente plutôt comme une plateforme proposant des applications de gestion de contenu, d’origine EMC ou non. Les applications LEAP sont conçues pour travailler avec tout répertoire de contenu, évitant ainsi de tout chambouler ou restructurer dans l’existant du système d’information. Et pour ne pas se priver d’une base installée importante, ces applications ont été pensées pour interagir intelligemment avec les produits Documentum. Les utilisateurs de la solution d’EMC d’EMC auront d’ailleurs accès gratuitement à certaines applications LEAP. Un vent de renouveau?
Illustrant l’ouverture de la plateforme à des éditeurs tiers, EMC annonce le partenariat avec DocuSign pour les mettre en place des workflows grâce à la technologie Digital Transaction Management (DTM) avec signature électronique. Pour que SaaS ne rime plus avec insécurité. Et cette stratégie se traduit aussi par une place de marché sur laquelle des applications LEAP EMC -et surtout tierces- seront disponibles pour la plateforme, bénéficiant ainsi d’une intégration complète et des services communs de la plateforme. Un programme pour les partenaires et d’ailleurs prévu, «avec une incitation financière afin d’accélérer le développement de nouveaux services.»

Les 5 premiers SaaS de LEAP

Avec Courier, la collaboration inclut la communication temps réel.
Avec Courier, la collaboration inclut la communication temps réel.

Outre les services DocuSign précités, 5 applications sont déjà disponibles.
LEAP Courier facilite l’échange de contenu, avec suivi et validation. Le service, configurable en quelques minutes pour tout type d’utilisation, offre une interface visuelle simple et complète indiquant clairement le statut de chaque échange. Une approche sécurisée et apparemment moins aventureuse que certains services de partage en ligne. Pour 15 dollars par utilisateur et par mois pour un maximum de 500 échanges (sur devis pour plus). Disponible pour un nombre limité d’utilisateurs, Courier sera accessible en juin prochain.

La création de contenu nécessite organisation et coopération. LEAP Concert organise cette production dans un environnement contrôlé des documents peuvent être définis ou importés avec des tâches attribuées à diverses personnes. Des worflows peuvent être définis très simplement pour organiser assignations et suivi du travail. Des zones ou sections de document peuvent être protégées contre les modifications. Enfin des alertes peuvent être envoyées en temps réel selon l’avancée des travaux ou par des fonctions analytiques de Leap Concert.

LEAP Snap facilite la numérisation de tout document, sa catégorisation, et son organisation en temps réel grâce à son système de reconnaissance de forme et de texte évolué. La solution inclut le développement, le test et la mise en production, facilités par une approche “template design-as-service” ou “conception automatisée de modèles réutilisables”. La formule Essentials à 75 dollars par mois et par utilisateur inclut 100 000 pages par mois, la génération de PDF avec recherche textuelle, la reconnaissance de codes-barres, l’export de répertoires, ou la classification et l’extraction manuelle. Pour le double, la formule Plus inclut un million de pages par an et ajoute l’automatisation de la classification et de l’extraction de données et 10 modèles par an créés pour l’utilisateur. Disponible pour un nombre limité d’utilisateurs, et accessible en juin prochain.

Un contenu contrôlé en accessible partout
Un contenu contrôlé en accessible partout

LEAP Express sert d’interface centrale pour accéder au contenu où qu’il se trouve via un PC, un mobile ou tout équipement connecté, avec divers mécanismes de sécurisation. Il propose également la recherche et des fonctions d’approbation. Conçu de façon à être indépendant des technologies de répertoire, Leap Express permet de visualiser les documents de façon unifiée et accessible en un clic, et sans avoir à passer d’une application à une autre.

Enfin, LEAP Focus optimise la visualisation des contenus sur mobile. Les contenus sont reformatés automatiquement pour éviter d’avoir à zoomer intempestivement sur chaque document. En outre, un menu et des onglets sont automatiquement générés pour faciliter la navigation sur le mobile.

EMC recrute activement des utilisateurs pour tester Concert, Express, et Focus qui ne seront disponibles et tarifés qu’au second semestre 2016. Néanmoins, les premiers tarifs annoncés (qui s’additionnent) montrent que la prudence reste de mise. Même dans le cas d’une solution “clés en main” sur le cloud.

A lire aussi:

Télégrammes : Documentum à vendre; Les iPhone résistent au FBI; Deloitte s’empare de Cleversys; Les CAPTCHA contournés

Stockage : EMC drague les PME avec les baies Unity 100% flash


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur