Une hausse saisonnière du chômage des informaticiens

ProjetsRégulationsSSII
2 10 Donnez votre avis

Le nombre de chômeurs a fortement augmenté dans les SI en août 2015. Il faut remonter à novembre 2004 pour trouver un niveau similaire de demandeurs d’emploi dans la profession.

En août 2015, Pôle emploi dénombrait 38 900 chômeurs de catégorie A dans les systèmes d’information et de télécommunication, contre 36 400 en juillet dernier. Dans les catégories ABC (celle des sans emploi et des personnes ayant exercé une activité d’emploi réduite), 47 300 demandeurs étaient inscrits en août 2015, soit 1 300 demandeurs d’emploi de plus en un mois. Sur un an, la hausse est plus marquée encore (+ 10 % de demandeurs dans les catégories ABC).

Pas d’inversion de tendance sur le front du chômage IT

Cette progression saisonnière du chômage des informaticiens n’est pas une surprise, la période estivale étant moins favorable aux recrutements dans les métiers IT. Malgré le chômage de masse, l’informatique est toujours une locomotive de l’emploi cadres en France. Selon l’Apec, les offres d’emploi à destination des cadres IT ont ainsi progressé de 10 % de septembre 2014 à août 2015.

Les plus fortes hausses sur 12 mois ont été enregistrées dans l’informatique industrielle (+28% à 19877 offres), l’informatique Web (+24% à 33 872 offres) et la DSI (+24% à 5863 offres). En revanche, l’informatique de gestion est en léger repli, mais le segment demeure le plus important pourvoyeur d’offres pour les informaticiens (-1% à 60 966 annonces). Notons que les SSII/ESN en concurrence sur un même marché, peuvent diffuser la même offre alors qu’un seul poste est à pourvoir au final.

Lire aussi :

Seul un salarié IT sur cinq est heureux au travail
Computer Futures : « Il n’y a pas assez d’ingénieurs IT sur le marché français »

crédit photo © Shawn Hempel – shutterstock

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur