Régulations

Emploi IT : Bruxelles lance un appel à l’action

cybersécurité Europe légiférer
2 1 Donnez votre avis

À l’occasion du Forum économique mondial de Davos, la Commission européenne appelle industriels et pouvoirs publics à l’action en faveur de la formation et de l’emploi IT.

Craignant la panne de compétitivité et la pénurie de main-d’oeuvre qualifiée, l’exécutif européen appelle l’ensemble des acteurs de la filière numérique à soutenir la formation et l’emploi, lors du Forum économique mondial de Davos.

Dans le secteur européen des technologies de l’information et de la communication (TIC), 700 000 postes seraient à pourvoir d’ici 2015. Malgré la croissance de l’offre (+3 % en moyenne par an), le nombre de jeunes diplômés et d’autres profils qualifiés dans le domaine baisserait.

La Commission européenne, avec l’aide de l’industrie IT et des télécoms, veut inciter la jeunesse européenne à s’investir davantage dans la filière. Il s’agit, par ailleurs, de répondre aux attentes de sociétés confrontées à des difficultés de recrutement. « Les entreprises actives en Europe ont besoin des bons profils, faute de quoi elles délocaliseront », a alerté Bruxelles.

Que fait l’Europe de ses compétences numériques ?

« Le fossé en matière de compétences numériques se creuse, tout comme s’allongent nos files d’attente de demandeurs d’emploi. Nous avons besoin d’une action conjointe entre gouvernements et entreprises pour combler ce fossé », a déclaré Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission, lors de son intervention en Suisse, à Davos.

« Le secteur des TIC est l’épine dorsale de l’économie de l’Europe, et ensemble nous pouvons empêcher une génération perdue et une Europe non compétitive », a-t-elle ajouté à l’attention des industriels, pouvoirs publics, partenaires sociaux et membres de la société civile. Neelie Kroes attend, enfin, des « engagements concrets » de la part des entreprises.

Pour ce faire, la Commission européenne s’apprête à recueillir des promesses d’embauches dans le numérique, stages, formations, financements de jeunes pousses, cours universitaires en ligne gratuits, etc.

Des sociétés telles que Nokia, Telefónica, SAP, Cisco, HP, Alcatel-Lucent, Randstad, ENI, Telenor Group, ARM, ainsi que la communauté de DSI, le CEPIS (Conseil européen des associations de professionnels des technologies de l’information) et l’organisation DigitalEurope, se seraient déjà engagés. D’autres partenaires devraient suivre.

Forte de ces soutiens, la Commission doit lancer une grande coalition dédiée à l’emploi et aux talents numériques (Grand Coalition for Digital Skills and Jobs) lors d’une conférence les 4 et 5 mars prochains.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT