Composants

Epson : des lunettes à réalité augmentée pour l’industrie

Epson_Moverio_a
4 5 Donnez votre avis

Epson va lancer une seconde génération de ses lunettes à réalité augmentée baptisée Moverio avec un recentrage sur les applications industrielles.

Si les Google Glass ont largement été médiatisées, Epson a également acquis de l’expérience dans le domaine des lunettes à réalité augmentée. En témoignent les Moverio actuellement disponibles à la vente et qui vont être suivies d’une nouvelle itération.

Epson vise désormais les applications industrielles avec les Moverio

La firme japonaise désire maintenant profiter du savoir-faire acquis afin d’adresser le marché professionnel et plus particulièrement les applications industrielles. La société canadienne Scope Technologies a d’ores et déjà signé un accord pour s’équiper de ce nouveau modèle.

A mi-chemin entre les Google Glass et des conceptions closes comme les Sony HMZ-T1 et Oculus Rift, les Moverio fonctionnent de pair avec un petit appareil de la taille d’un smartphone, tournent sous Android 2.2 et intègrent une connectivité WiFi 802.11b/g/n. Ce satellite qui constitue l’électronique déportée des lunettes embarque une batterie ainsi que le processeur à technologie ARM et dispose d’un emplacement pour carte mémoire micro SDHC, d’un port micro USB et d’une surface tactile.

Un magasin dédié permet de télécharger des applications développées spécifiquement. Les lunettes d’Epson sont conçues pour voir l’environnement (certification « See-through OTG », Over the Glasses) tout en projetant sur votre rétine via un système de miroir et de prisme une image qui constitue la réalité augmentée. Les images projetées ont une définition de 960 par 540 pixels. La taille de l’image est comparable à celle d’un écran de cinéma de 8,13 mètres de diagonale situé à 20 mètres.

Une première application destinée à des techniciens

Toute cette technologie va désormais être employée dans le cadre d’applications industrielles telles que celle développée pour Scope Technologies. « Nous avons immédiatement vu le potentiel du Moverio d’Epson pour les applications industrielles, telles que l’élimination des manuels d’entretien en montrant aux techniciens comment exactement effectuer des tâches de maintenance avec les informations affichées directement sur l’appareil en réparation », a déclaré Scott Montgomerie, le fondateur de Scope Technologies.

Scope Technologies utilise ainsi les lunettes d’Epson afin de projeter des informations techniques comme des outils virtuels effectuant les tâches nécessaires sur le matériel à réparer. Ainsi, au lieu de consulter un manuel de service, le technicien utilise simplement les lunettes Moverio et regarde l’appareil se faire réparer virtuellement, avec la localisation des pannes et les étapes pour réparer qui apparaissent projetées directement sur les pièces.

La deuxième génération de lunettes Moverio embarquera une caméra vidéo fonctionnant de pair avec des algorithmes de reconnaissance de motif afin d’aligner les informations à afficher de sorte qu’elles soient parfaitement superposées sur les pièces défectueuses dans le cas de l’application de Scope Technologies.

Les lunettes à réalité augmentée pourraient bien constituer un nouveau vecteur de croissance pour l’électronique. L’arrivée prochaine d’une version grand public des Google Glass devrait y contribuer tandis que le nouveau modèle de Moverio pourrait séduire les professionnels à défaut d’avoir séduit le grand public.