Ericsson et LG U mettent les pieds dans la 5G

Gestion des réseauxM2MMobilitéOperateursProjetsRéseaux
2 16 Donnez votre avis

Ericsson et LG Uplus annoncent des accords de développements communs autour de la 5G et de l’Internet des objets.

Les travaux de développement de la 5G incitent aux partenariats, tant entre les constructeurs d’équipements de solutions réseau qu’entre les équipementiers et les opérateurs, pour s’accorder sur les protocoles et mettre au point les technologies adéquates. Dernier en date, celui que viennent de signer Ericsson et LG Uplus, premier opérateur coréen à ouvrir un réseau 4G LTE dès juillet 2011.

Le « memorandum of understanding » (MoU) partagé entre les deux entreprises court jusqu’en 2020. Il porte sur le développement de la 5G mais aussi des technologies propres à l’Internet des objets (IoT). Plus en détails, l’accord couvre l’infrastructure IoT, dont le support du protocole Narrow-band LTE (NB-LTE que Ericsson soutient aux côtés de Nokia et Intel), les technologies SDN (Software Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization), et un volet sur le CDN (content delivery networks) pour l’accélération des contenus.

Pas de date de lancement

Les deux partenaires définiront une feuille de route pour programmer des développements à long terme et poursuivront leur collaboration autour des technologies et des choix de fréquences. Bref, leur travail commun s’étendra de la recherche aux tests comme aux développements de technologies et des équipements qui les mettront en œuvre. « Les deux sociétés aborderont l’évolution du réseau en introduisant des technologies avancées destinées aux marchés domestiques et internationaux à travers une étroite collaboration », se réjouit Kim Suntae, responsable technique de LG Uplus.

Ni l’équipementier suédois, ni l’opérateur coréen n’évoquent en revanche de date de lancement des premiers tests ou d’offres commerciales de services 5G. Peut-être sont-ils plus prudents que nombre de leurs concurrents. Verizon prévoit ainsi de tester la 5G dès 2016. De son côté, Huwei entend se tenir prêt en 2018 pour la coupe du monde de football en Russie avec MegaFon tandis que Nokia vise la même période du côté de Séoul avec SK Telekom. La course de vitesse est engagée.


Lire également
Ericsson va coordonner la 5G
Nokia veut connecter les foyers au très haut débit en 5G
La 5G génèrera 65 milliards de dollars pour les opérateurs en 2025

crédit photo © Kirill Wright – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur